La transparence remis en cause par le gendarme de la Bourse américaine

15 septembre 2021

Ce n’est plus un secret pour personne, les cryptomonnaies dérangent à bien des égards. En effet, bien qu’elles fassent quasiment l’unanimité au sein de la population, il en reste néanmoins que beaucoup de gouvernements et d’administrations voient en elles, une potentielle menace pour leur fonctionnement. C’est le cas notamment pour certains pays asiatiques qui ont récemment fermer les portes aux cryptomonnaies, prétextant que ces actifs étaient une menace trop importante. Quoi qu’il en soit, récemment encore, Gary Gensler, gendarme de la bourse américaine a déclaré vouloir mettre de l’ordre dans ce “far-west”. Bien sûr, cela passera donc par une transparence plus importante. 

L’anonymat et la transparence au cœur des débats 

Cela est presque devenu une habitude pour les fans de cryptomonnaies. Depuis la démocratisation de ces actifs, les gouvernements et les organisations mondiales ne cessent d’attaquer le monde des cryptos pour son aspect opaque. En effet, par essence, les cryptomonnaies sont chiffrées et donc, intraçables, c’est aussi cela qui leur donne cet aspect si attrayant pour la population. Cependant, il faut le reconnaître, le monde des cryptomonnaies prend une place telle dans les débats, qu’il va falloir faire quelque chose. Concrètement, le monde des cryptomonnaies a atteint un niveau que personne n’espérait quelques années auparavant. De nos jours, nous pouvons dire sans sourciller que les cryptos sont les actifs les plus échangés dans le monde avec un potentiel illimité dans les années à venir. Cependant, cette montée inexorable ne sera possible que si les gouvernements y coopèrent. 

Rappelez-vous, dans le début de l’année 2021, un grand nombre de dirigeants avaient émis une tribune afin de parler des dérives de ce secteur et des potentielles menaces autour de la criminalité par exemple. Dans les propositions qui avaient été mis en lumière, on pouvait donc retrouver un volet très important autour de la transparence. Le réel problème qui dérange fortement les organisations est le fait que les échanges soient cryptés et donc intraçables par quelconques autorités. En clair, ils ne peuvent pas y appliquer le moindre contrôle. Par conséquent, cela pose de nombreux problèmes éthiques au pays et aux associations gouvernementales. 

 

Quoi qu’il en soit, pour évoluer et grandir toujours plus haut et toujours plus fort, le monde des cryptomonnaies devra obligatoirement changer de braquet. En effet, si l’ambition de remplacer les monnaies classiques prend le dessus sur le spéculatif, il sera alors important que la transparence soit mis à l’œuvre. Oui, pour survivre et évoluer, les cryptos devront obligatoirement être visionnables et les échanges devront pouvoir être réglementé. Pour l’instant, les réglementations en vigueur ne concernent que les plateformes qui permettant d’échanger. Cependant, cela n’affecte pas la masse des échanges. Gary Gensler, le gendarme de la bourse américaine, n’est pas du tout opposé aux principes des cryptos, bien au contraire. Cependant, selon lui, il s’agit d’un secteur qui ressemble au far west et qui doit donc être réglementé et contrôlé pour aller plus loin et plus rapidement. Bien sûr, le but étant de réduire les activités criminelles et les fraudes par ce biais très précis. 

A propos de l'auteur :