You are here

UEMOA

Centrafrique: accord entre le gouvernement et les groupes armés (officiel)

Rome, 19 juin 2017 (AFP) - Un accord de paix prévoyant un cessez-le-feu "immédiat" a été signé lundi à Rome sous l'égide de la communauté catholique de Sant'Egidio, entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés de ce pays, a constaté l'AFP.

   Les parties se sont engagées notamment à un cessez-le-feu immédiat sur tout le territoire centrafricain, "sous le contrôle de la communauté internationale", selon le texte de cet accord, rendu public au siège romain de cette communauté, très impliquée dans des médiations de paix, notamment en Afrique.

Undefined

Burkina/procès du gouvernement Compaoré: la Haute cour sursoit à statuer

Ouagadougou, 16 juin 2017 (AFP) - La Haute cour de justice du Burkina Faso, qui juge 34 ministres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré pour leur implication présumée dans la répression de l'insurrection populaire d'octobre 2014, a décidé de "surseoir à statuer" en attendant la correction de ses textes.

   Ce procès, qui s'est ouvert fin avril, implique également l'ex-président Blaise Compaoré, poursuivi en tant que ministre de la Défense, poste qu'il occupait cumulativement avec ses fonctions de chef d'Etat avant d'être renversé par la rue.

Undefined

Côte d'Ivoire: report du vote d'une nouvelle loi sur la presse

Abidjan, 30 mai 2017 (AFP) - Le vote d'une nouvelle loi sur la presse prévu mercredi à l'Assemblée nationale ivoirienne a été reporté alors que le projet est l'objet de vives critiques des organisations professionnelles et de l'opposition, a-t-on appris mardi de source parlementaire.

   "La loi sur la presse n'est pas inscrite dans le programme que nous avons reçu pour la journée de demain", a déclaré un député à l'AFP sous couvert de l'anonymat. 

Undefined

Sénégal: l'ex-président Wade candidat aux législatives, l'opposition échoue à s'unir

Dakar, 30 mai 2017 (AFP) - L'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade va à 91 ans diriger une liste d'opposition aux élections législatives du 30 juillet, pour lesquelles les opposants au chef de l'Etat président Macky Sall ont échoué à s'unir, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

   Le maire de Dakar, Khalifa Sall, emprisonné depuis mars pour détournement présumé de fonds publics, conduira une liste distincte aux côtés de plusieurs responsables de l'opposition, selon son entourage.

Undefined

Guinée Bissau: le président appelle à réactiver le Parlement, après un an d'interruption

Bissau, 19 mai 2017 (AFP) - Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a sommé ses adversaires politiques de réunir le Parlement, après plus d'un an d'interruption, les mettant au défi de mettre en minorité le gouvernement de son Premier ministre contesté, dans une déclaration diffusée vendredi.

Undefined

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

Washington, 5 mai 2017 (AFP) - Le Fonds monétaire international a approuvé vendredi un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo afin d'aider le pays à redresser ses finances publiques.

   Un premier prêt de 34,5 millions a été immédiatement débloqué en faveur des autorités de Lomé, a indiqué le Fonds dans un communiqué. Le versement des autres tranches de ce programme étalé sur trois ans sera conditionné à l'application d'une série de réformes économiques.

Undefined

Guinée-Bissau: retrait de la force ouest-africaine à partir de vendredi (Cédéao)

Bissau, 25 avr 2017 (AFP) - La Commission économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) va entamer vendredi le retrait de sa force en Guinée-Bissau, l'Ecomib, selon un communiqué publié mardi à l'issue d'une visite de ses responsables à Bissau.

   L'Ecomib avait été déployée en mai 2012 - après un coup d'Etat militaire le

12 avril 2012 - dans le but d'aider à sécuriser le processus de transition politique. Ses troupes s'occupent notamment de la protection des personnalités et des édifices publics.

Undefined

Burkina: Le procès de Compaoré et son gouvernement le 27 avril

Ouagadougou, 10 avr 2017 (AFP) - L'ex-président burkinabè Blaise Compaoré, qui vit en exil en Côte d'Ivoire, et les ministres de son dernier gouvernement seront jugés le 27 avril pour leur implication présumée dans la répression de l'insurrection populaire d'octobre 2014 qui avait conduit à la chute du régime, a annoncé lundi la Haute Cour de justice.

Undefined

Pages