You are here

CEMAC

Congo: l'opposant Paulin Makaya toujours en prison

Brazzaville, 15 sept 2018 (AFP) - L'opposant congolais Paulin Makaya était toujours en prison samedi, deux jours après que la justice de Brazzaville a ordonné sa libération, a-t-on appris auprès de son avocat.

"Il occupe encore sa cellule à la maison d'arrêt de Brazzaville parce que le procureur de la République n'a pas délivré son billet de sortie", a déclaré à l'AFP son avocat, Me Yvon Eric Ibouanga.

"Son maintien en prison ressemble à une manoeuvre politicienne", a-t-il dénoncé.

Undefined

Cameroun: les autorités interdisent l'"exode massif" depuis les zones anglophones

Yaoundé, 15 sept 2018 (AFP) - Les autorités ont interdit samedi "l'exode massif"des populations du Sud-Ouest, l'une des deux régions anglophones du Cameroun en crise, après que des "centaines de familles" de ces régions aient décidé de les fuir, à trois semaines de l'élection présidentielle.

Undefined

Tchad: deux civils tués par un bombardement dans le Tibesti (famille)

N'Djamena, 14 sept 2018 (AFP) - Deux civils sont décédés à l'hôpital de leurs blessures après le bombardement jeudi par l'armée tchadienne de la localité de Kouri Bougoudi dans la région du Tibesti, dans l'extrême-nord du Tchad où une opération militaire est en cours, a affirmé leur famille vendredi à l'AFP.

Undefined

Congo: libération de l'opposant Makaya après près de trois ans

Brazzaville, 13 sept 2018 (AFP) - L'opposant congolais Paulin Makaya, emprisonné à Brazzaville depuis fin 2015, a été condamné jeudi à un an de prison mais a été libéré pour avoir déjà purgé sa peine, a rapporté un journaliste de l'AFP.

La troisième chambre correctionnelle de la cour d'appel a reconnu M. Makaya "coupable des faits de délit de complicité d'évasion mis à sa charge", a déclaré son président, Dan Dé Ibara Ibombo, au cours d'une audience publique.

Undefined

Cameroun anglophone: attaque d'autocars, un mort et plusieurs blessés

 Yaoundé, 9 sept 2018 (AFP) - Un chauffeur d'autocar a été tué et plusieurs personnes blessées dans l'attaque d'un convoi de bus, dans la nuit de samedi à dimanche, à quelques kilomètres de Bamenda (Nord-Ouest) au Cameroun anglophone, a indiqué la télévision publique dimanche soir.

L'attaque a été perpétrée par des individus armés au village d'Akum, à quelques kilomètres de Bamenda, a détaillé le média public dans son journal télévisé.

Undefined

Centrafrique: 9 morts et retour des tensions à Bria (centre-est)

 Bangui, 8 sept 2018 (AFP) - Neuf personnes ont été retrouvées mortes jeudi à la suite de représailles d'un groupe armé à Bria, dans le centre-est de la Centrafrique, ville en proie à un regain de tensions, a appris l'AFP de sources onusiennes.

Les neuf personnes, des déplacés du camp du PK3, ont été "enlevées jeudi à l'extérieur du camp et tuées", selon un communiqué de la mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) qui a récupéré les cadavres sur l'axe menant à Ippy, à l'ouest de Bria.

Undefined

Cameroun: embuscade de Boko Haram contre l'armée dans l'Extrême-Nord

Douala, 5 sept 2018 (AFP) - Le groupe jihadiste nigérian Boko Haram a tendu une embuscade à l'armée camerounaise dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun dans la nuit de mardi à mercredi occasionnant des blessés, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

"Il y a eu une attaque qui a causé quelques blessés, et comme pour les autres nous ne pouvons que l'attribuer à Boko Haram", a indiqué à l'AFP une source proche du sous-préfet de Kolofata, ville frontalière avec le Nigeria, le pays de provenance du groupe jihadiste Boko Haram.

Undefined

Cameroun: 3 personnes "neutralisées" par l'armée pour la rentrée en zone anglophone

Yaoundé, 5 sept 2018 (AFP) - L'armée camerounaise a dit mercredi avoir tué la veille trois personnes à Bamenda, capitale de la région du Nord-Ouest, où 
la ministre de l'Education assistait à la rentrée scolaire que les séparatistes anglophones avaient appelé à boycotter.

Trois personnes ont été "neutralisées" mardi après avoir fait "irruption dans la ville" à bord d'un véhicule contenant trois autres occupants, a indiqué mercredi à l'AFP le porte-parole de l'armée camerounaise, le colonel Didier Badjeck.

Undefined

Congo : Les chutes de Loufoulakari attirent de plus en plus des touristes

4 septembre 2018-Les chutes de Loufoulakari. Ce site a été révélé par le chanteur congolais Youlou Mabiala pour ses attraits presque magiques. Situées à quelques encablures de Brazzaville, capitale du Congo, elles attirent de plus en plus des touristes européens qui déferlent sur le Congo, apportant un bol d'air salvateur à l'industrie touristique dans ce pays à l'économie en berne depuis la baisse du prix du baril de pétrole.

Undefined

Pages