Les publications de la Banque Centrale des Etats de la CEMAC...

Situation monétaire des Etats de la CEMAC

Retour à l'index

Note présentée à la réunion des ministres de l'économie et des finances des pays de la Zone Franc
Yaoundé, le 15 avril 2002

Avoirs extérieurs nets

La dégradation de la position extérieure globale des pays de la CEMAC s’explique principalement par:

Evolution des avoirs extérieurs nets, Décembre 1999 - Décembre 2001

 Pays

1999

2000

2001

Décembre

Juin

Décembre

Juin

Décembre

  Cameroun

-154 839

-46 271

48 442

81 586

131 105

  République Centrafricaine

76 471

82 129

79 506

72 356

63 651

  Congo

4 978

22 428

151 785

33 055

26 823

  Gabon

- 46 563

99 759

173 739

111 466

-11 451

  Guinée Equatoriale

10 121

5 515

21 106

54 930

61 845

  Tchad

35 398

41 782

33 604

8 184

44 564

  Services Centraux

262 964

278 737

286 267

285 872

296 633

   Total

188 530

484 079

794 449

647 449

613 170

                                                (-) Engagements Extérieurs

Au Cameroun, le renforcement de la position extérieure nette s’est poursuivi, laquelle est passée de 48,4 milliards à 131,1 milliards à fin décembre 2001. Au nombre des facteurs favorables à cette évolution, figurent les progrès soutenus réalisés dans la maîtrise des grands équilibres macro-économiques avec la bonne exécution du programme économique et financier à moyen terme appuyé par les partenaires extérieurs, la poursuite des réformes structurelles, les effets de l’allègement de la dette extérieure dans le cadre de l’initiative PPTE et le rapatriement régulier des recettes d’exportation.

En République Centrafricaine, les avoirs extérieurs nets se sont situés à 63,6 milliards à fin décembre 2001, en diminution par rapport au niveau enregistré l’année précédente (79,5 milliards). L’atonie de l’activité économique, la détérioration des termes de l’échange et la faible mobilisation des financements extérieurs expliquent cette évolution.

Au Congo, la position extérieure nette s’est fortement contractée, à 26,8 milliards, contre 151,8 milliards au 31 décembre 2000, en raison de la diminution des recettes pétrolières qui représentent près de 90 % des exportations, et ce en dépit d’un accroissement des financements extérieurs et d’un allègement des sorties de capitaux, tant du secteur public que privé.

Au Gabon, la position extérieure nette est ressortie débitrice de 11,4 milliards, contre + 173,7 milliards au 31 décembre 2000, soit une baisse de 106,6 %. Cette situation procède pour l’essentiel d’une chute des recettes d’exportation de pétrole, en relation avec la baisse du prix du baril, et des paiements importants et réguliers du service la dette extérieure.

En Guinée Equatoriale, les avoirs extérieurs nets ont enregistré une progression substantielle, en totalisant 61,8 milliards au 31 décembre 2001, contre 21,1 milliards douze mois auparavant. Cette évolution résulte de la hausse sensible de la production et des exportations de pétrole ainsi que d’un meilleur rapatriement des recettes d’exportation.

Au Tchad, la position extérieure nette s’est consolidée, passant de 33,6 milliards à 44,6 milliards. Le réaménagement de la dette extérieure, l’augmentation des exportations de bétail, qui ont plus que compensé la baisse des exportations de coton, ainsi que les entrées de capitaux liés au projet pétrolier de Doba, expliquent cette situation.

1.- Evolution des avoirs extérieurs bruts de la BEAC:

Les réserves officielles brutes de l’ensemble des pays de la Zone ont enregistré une baisse sensible à fin décembre 2001, s’inscrivant à 851 milliards contre 929,8 milliards.

Cette évolution est largement imputable à la dégradation des comptes extérieurs au Gabon et au Congo.

Principale composante des réserves de change, le Compte d’Opérations a diminué de 13,5 % pour se chiffrer à 680,4 milliards contre 786,8 milliards en décembre 2000.

Evolution des avoirs extérieurs bruts de la BEAC, Décembre 1999 - Décembre 2001

 

1999

2000

2001

Décembre

Juin

Décembre

Juin

Décembre

 Encaisse-Or

43 243

45 131

43 853

47 759

48 645

 Compte d'Opérations (solde créditeur)

251 522

525 748

786 817

682 176

680 391

 Avoirs en DTS

4 875

2 145

5 687

3 863

4 182

 Position de réserve au FMI

1 318

1 398

1 443

1 560

1 513

 Autres avoirs en devises (1)

87 708

75 129

91 966

106 603

116 239

 Total

388 666

649 551

929 766

841 961

850 970

(1) Y compris les avoirs extérieurs bruts non répartis des Services Centraux

2.- Evolution des engagements extérieurs de la BEAC :

Les engagements extérieurs se sont accrus de 23,3 milliards, pour s’établir à 365,3 milliards au 31 décembre 2001, en liaison essentiellement avec les tirages des Etats sur les ressources du Fonds Monétaire International dans le cadre des programmes d’ajustement.

Evolution des engagements extérieurs de la BEAC, Décembre 1999 - Décembre 2001

 

1999

2000

2001

Décembre

Juin

Décembre

Juin

Décembre

Engagements extérieurs BEAC (1)

4 552

5 790

10 384

13 845

8 757

Recours au crédit du FMI

268 054

283 198

331 642

358 078

356 556

Total

272 606

288 988

342 026

371 923

365 313

(1) Y compris éventuellement les engagements non répartis des Services Centraux

3.- Evolution des avoirs extérieurs nets de la BEAC :

Les réserves officielles nettes de la Zone ont chuté à 485,7 milliards en décembre 2001 au lieu de 587,7 milliards un an auparavant, soit une régression de 17,4 %.

Les positions extérieures du Gabon et du Congo et, dans une moindre mesure, de la RCA, se sont fortement détériorées.

En revanche, celles du Cameroun, de la Guinée Equatoriale et du Tchad se sont consolidées.

Evolution des avoirs extérieurs nets de la BEAC, Décembre 1999 - Décembre 2001

 Pays

1999

2000

2001

Décembre

Juin

Décembre

Juin

Décembre

   Cameroun

-204 205

-90 013

-14 556

35 720

69 383

   République Centrafricaine

75 385

83 305

80 514

72 946

66 315

   Congo

8 304

14 511

128 360

10 821

23 810

   Gabon

-42 120

59 588

72 792

27 513

-46 025

   Guinée Equatoriale

-3 031

-2 419

12 161

26 853

50 098

   Tchad

18 763

16 854

22 202

10 313

25 443

   Services Centraux

262 964

278 737

286 267

285 872

296 633

Total

116 060

360 563

587 740

470 038

485 657

4.- Evolution de la position extérieure nette du secteur bancaire :

La position extérieure nette dégagée par les banques s’est élevée à 127,5 milliards contre 206,7 milliards en décembre 2000, soit une diminution de 38,3 %.

La diminution des avoirs extérieurs nets des banques au Cameroun, au Congo, au Gabon et en RCA est à l’origine de cette évolution.

Par contre, la situation extérieure nette des banques s’est accrue au Tchad et en Guinée Equatoriale.

Evolution de la position extérieure nette du secteur bancaire, Décembre 1999 - Décembre 2001

 

1999

2000

2001

Décembre

Juin

Décembre

Juin

Décembre

  Avoirs extérieurs bruts

236 651

269 250

365 824

327 772

291 445

  Engagements extérieurs  (1)

164 181

145 734

159 115

150 361

163 932

Solde net

72 470

123 516

206 709

177 411

127 513

  Cameroun

49 366

43 742

62 998

45 866

61 722

  République Centrafricaine

1 086

-1 176

-1 008

-590

-2 664

  Congo

-3 326

7 917

23 425

22 234

3 013

  Gabon

-4 443

40 171

100 947

83 953

34 574

  Guinée Equatoriale

13 152

7 934

8 945

28 077

11 747

  Tchad

16 635

24 928

11 402

-2 129

19 121

(1) Y compris Dette Postale

Source: BEAC,Avril 2002