BASE DE DONNEES DES RAPPORTS D'ETUDES

Vous êtes ici

Vers un plan stratégique du pole d’entreprise agricole oignon de korsimoro au burkina faso 2011 à 2014

Résumé du rapport: 

Au Burkina, les cultures maraîchères en général et celle de l’oignon en particulier constituent non seulement des sources non négligeables de revenus mais aussi des sources d’emploi pour les populations locales en saison sèche. La situation a été beaucoup favorisée par la politique de construction des retenues d’eau entreprise par l’Etat vers les années 1985. Le département de Korsimoro situé au Centre-Nord du pays a bénéficié d’une série de retenues qui en font aujourd’hui le département pilote de la production de l’oignon dans la province du Sanmatenga. Il totalise 54% des superficies emblavées en oignon dans la province faisant de cette culture une importante source de revenus pour la localité.

Avec l’appui de l’IFDC, un pôle d’entreprise agricole a été créé autour de l’oignon à Korsimoro. Afin de consolider les acquis du PEA et assurer son développement à moyen terme, l’IFDC a sollicité auprès de l’ICRA un appui aux acteurs pour l’élaboration d’un plan stratégique et d’un plan opérationnel. C’est dans ce cadre que la présente étude a été choisie pour tester l’approche RAD. Ce travail s’est basé sur une démarche multi-acteurs qui a associé étroitement les acteurs directs et indirects de la chaîne de valeur oignon. Le thème central est l’amélioration de la compétitivité du PEA oignon de Korsimoro. Quatre phases ont marqué le déroulement de ce travail sur le terrain à savoir : la collecte de l’information, l’analyse des données, l’élaboration du plan stratégique et la validation des résultats.
Les principaux outils utilisés pour la collecte des données ont été : les guides d’entretien, les réunions, les calendriers agricoles, les visites (champs des producteurs, magasins, barrages et marché), les observations et les prises de photos. Ceux utilisés pour l’analyse des données sont: l’image contexte, la matrice d’importance et influence des acteurs, la matrice des interrelations des acteurs, l’analyse FFOM, la matrice d’élaboration des scénarios, la matrice de hiérarchisation des actions, les ateliers.
La mise en application de cette approche ainsi que l’utilisation des outils participatifs nous a permis d’atteindre plusieurs résultats.
En effet, l’analyse des forces, des faiblesses, les opportunités mais aussi les menaces de ce PEA nous a révélé que le déficit pluviométrique, l’importation de l’oignon, le prix des intrants et l’influence du pouvoir des propriétaires coutumiers constituent les quatre principales forces motrices du développement de la chaîne de valeur oignon. La prise en compte de ces forces à travers l’établissement de scénarios nous a permis de dégager cinq options stratégiques :
9
• Mettre en place un programme de renforcement organisationnel ;
• Augmenter les capacités de stockage de l’oignon des groupements de producteurs ;
• Développer un partenariat entre les différents acteurs du PEA ;
• Améliorer les termes de l’échange entre les acteurs de la commercialisation de l’oignon ;
• Augmenter et mieux gérer la production de l’oignon.
Ces options ont été décomposées en actions qui à leur tour l’ont été en activités pour constituer ainsi la base d’un plan stratégique de trois ans. Compte tenu du temps qui nous a été imparti sur le terrain, nous n’avons pas pu atteindre l’élaboration complète du plan mais la démarche RAD a permis de constituer une base importante d’informations pour permettre à International Développement Consulting (IDC), accompagnateur du PEA, de poursuivre sans difficultés majeures le processus avec les acteurs.
Les principaux points forts dégagés de l’application de cette approche RAD sont entre autres :
• la facilitation de l’auto-analyse des acteurs ;
• la mise en relation des acteurs pour tendre vers un partenariat formel ;
• l’établissement de la confiance entre acteurs.
Il faut cependant reconnaître que de part son caractère itératif, cette approche dans le contexte de Korsimoro s’est révélée contraignante pour les acteurs car coûteuse en temps et en ressources.
Télécharger le rapport: 
PDF icon rapport_burkina2011.pdf
Date du rapport: 
Lundi, 11 Avril, 2011
Nom de la structure: 
Centre International pour la Recherche Agricole orientée vers le développement
Contact de la structure: 
Agropolis International 1000 Avenue Agropolis 34394 Montpellier CX05 France Tél. +33 (0)467 047 527 Fax +33 (0)467 047 526 E-mail icra@agropolis.fr
Auteurs: 
Equipe des stagiaires ayant réalisé l’étude de terrain à Korsimoro au Burkina Faso Marie Blanche OUATTARA Burkina Faso Agronomie Sidonie OUOBA née IMA Burkina Faso Sociologie du développement Rural M'Pie BENGALI Mali Gestion milieux tropicaux Philippe BOSELO Bolunda RD Congo Zootechnie Référent de l’équipe de terrain : Marie-Jo DUGUE (Consultante au programme) Personne de contact sur le terrain : Stéphane BAYALA (Conseiller projet 1000s+ à l’IFDC) Coordinateur du programme ICRA Toon DEFOER
Etude commandé par: 
Programme Francophone de Renforcement des Capacités 2011 - Wageningen, Pays-Bas