BASE DE DONNEES DES RAPPORTS D'ETUDES

Vous êtes ici

La gestion des pompes dans le département de Tillabéry

Résumé du rapport: 

Le mode de gestion privilégié mis en place dans le cadre de la réhabilitation des pompes à motricité humaine (PEM) au début des années 90 avec le  PRT (Projet de Réhabilitation des pompes du département de Tillabéri) a été collectif, sous la forme de la constitution de comités de gestion villageois. Le comité standard est composé d’un président, d’un trésorier (si possible une trésorière), d’hygiénistes (en général femmes chargées de nettoyer  l’ouvrage), d’un(e) fontainier(e) (chargé(e) de percevoir la recette : la vente de l’eau au seau est conseillée), et d’un aide-réparateur local (chargé d’assister l’artisan-réparateur). Ce comité a pour mission d’assurer la pérennisation des ouvrages à travers la constitution de caisses de maintenance sous son contrôle devant servir à l’achat de pièces de rechange ainsi qu’à la rémunération de l’artisan-réparateur et éventuellement des fontainier(e)s. La désignation du comité par les villageois (sous forme d’élection si possible) apparaissait aux concepteurs du projet comme la garantie d’une transparence dans la gestion et d’une responsabilisation de toute la communauté concernée. Un premier réseau d’animateurs recrutés par l’opérateur de la réhabilitation (Vergnet) devait assurer l’information et la sensibilisation des villageois, puis le suivi des comités à leurs débuts, avant de laisser la place à un second réseau d’animateurs dépendant de la cellule de suivi-évaluation-appui du PRT .

Or la mise en pratique sur le terrain de cette gestion collective a suscité, en ce qui concerne l’hydraulique villageoise, diverses interrogations quant à son efficacité et sa viabilité. Deux rapports d’évaluation du PRT font ainsi part de leurs inquiétudes.

    « L’appropriation des points d’eau par les comités de gestion et, plus globalement, par les villageois, reste probablement le point le plus délicat du montage et de la viabilité de ces projets ».

    « Le milieu rural et notamment les villageois du département de Tillabéri ne paraissent pas aptes dans leur ensemble à gérer dans de bonnes conditions et sur le long terme un parc de pompes »

La présente étude avait  donc pour objectif central d’investiguer les formes concrètes de la gestion des points d’eau modernes réhabilités dans le département de Tillabéri, les dysfonctionnements éventuels, leurs origines, et les perceptions des acteurs concernés, ce diagnostic devant déboucher sur quelques propositions. .....

Date du rapport: 
Jeudi, 1 Novembre, 2001
Nom de la structure: 
LASDEL (Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local)
Contact de la structure: 
LASDEL BP : 12901 Niamey Niger Email : lasdel@lasdel.net, Tél : (227)20723780
Auteurs: 
J.P. Olivier de Sardan & A. Elhadji Dagobi (enquêtes de Y. Issa, H. Moussa et A. Tidjani Alou)
Etude commandé par: 
LASDEL (Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local)