Vous êtes ici

LE MERCOSUR DEVRAIT-IL ETUDIER LES POSSIBILITES COMMERCIALES AVEC L'AFRIQUE SUBSAHARIENNE ?

Les pays sud-américains n'ont pas été actifs dans la promotion d'un approfondissement des liens avec l'Afrique au sein du Mercosur. Cependant, il existe des opportunités d'ouvrir le dialogue avec les pays africains pour établir des accords commerciaux. L'Afrique est un marché pour exporter les connaissances du Mercosur.

La technologie intermédiaire proposée par le Mercosur peut s'adapter aux besoins de l'Afrique. L'Amérique du Sud a la capacité d'envoyer de la machinerie et de l'équipement agricoles pour d'autres secteurs industriels, du matériel médical, des techniques agricoles et d'élevage, des travaux de construction routière et d'autres travaux d'ingénierie, des turbines hydroélectriques et bien plus encore. Et aussi, les services professionnels peuvent faire partie des futurs échanges.

L'Afriqe croît de plus en plus au fil des ans, mais elle est toujours en retard par rapport aux autres continents en termes de développement. C'est alors une opportunité, grâce à la proximité et à d'autres facteurs pour le Mercosur et l'Afrique, de mettre en place un plan de réalisation d'un accord de libre-échange.

Le Mercosur a été la destination entre 2,2 % du total des exportations africaines et 3,9 % en 2004. Alors qu'un pourcentage élevé des importations africaines provient du Mercosur, le solde commercial entre l'Afrique et ce bloc commercial régional est favorable à ce dernier.

L'Afrique constitue un marché important pour le sucre, le maïs et le lait en poudre, car environ 30 % des exportations extra-régionales du Mercosur de ces produits ont l'Afrique comme destination, tandis que le Mercosur est la source dominante de plusieurs produits africains tels que les sucres et les produits à base de soja.

 

Ces dernières années, le Nigéria a concentré plus de la moitié des exportations africaines au Mercosur ; l'Algérie a concentré 20 % des mêmes. Environ 85 % du total des exportations africaines vers le Mercosur ont été des combustibles essentiellement et ensuite des engrais. Les exportations du Nigeria, de l'Algérie, de l'Angola et de la Guinée équatoriale sont, en gros, des combustibles et leur plus importante destination est le Brésil, qui a concentré plus de 90 % des exportations africaines.

 

Ensuite, un accord de libre-échange entre ces deux régions ne signifiera que la prospérité pour l'une et l'autre, car l'Afrique sera en mesure d'améliorer son solde commercial avec le bloc sud-américain.

 

À propos du Mercosur

 

Le Mercosur « Le Marché commun du sud » est un bloc commercial sud-américain créé par le Traité d'Asunción en 1991 et le Protocole d'Ouro Preto en 1994. Est un processus d'intégration régionale institué initialement par l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay, et ultérieurement par le Venezuela et la Bolivie. Le Venezuela est membre à part entière, mais a été suspendu en tant que tel le 1er décembre 2016. Des pays associés sont le Chili, le Pérou, la Colombie, l'Equateur et le Suriname. Des pays observateurs sont la Nouvelle-Zélande et le Mexique.

L'équipe IZF | représentant des investissements directs | Investir en Zone Franc

Pour en savoir plus sur le secteur francophone de l'Afrique ou les investissements directs étrangers, veuillez nous contacter à www.izf.net ou contacter l’un de nos représentants:

L'équipe de l'Association IZF
Tél. : (+226) 25 30 11 08
E-mail:  contactizf@izf.net (link sends e-mail)