Vous êtes ici

L'AFRIQUE GENERE DES ATTENTES DANS LES JEUX OLYMPIQUES D'HIVER

The Winter Olympics have started and we are all excited and looking forward to watching our favorite sporting events. Above all, we are pleased to see greater African participation than ever before.

In fact, PyeongChang 2018 will be remembered not only for its political implications because the North Koreans and South Koreans have come together under one flag, but because eight African countries are doing their best to win medals.

Eritrea and Nigeria make their debut with Togo, Kenya, Morocco, Ghana, Madagascar and South Africa to complete the scene. In total, it is expected that 13 African athletes compete.

Before this edition, which will take place from 9 to 25 February, 13 African countries were represented at the Olympic Winter Games with at least one African nation participating in each year since 1984. The first time the countries of the continent participated back in 1960, when South Africa sent a team in Squaw Valley, United States.

Winter Olympics :

  • South Africa (1960, 1994, 2010, 2018)
  • Morocco (1968, 1984-1992, 2010, 2014, 2018)
  • Senegal (1984, 1992-1994, 2006, 2010)
  • Egypt (1984)
  • Algeria (1992, 2006 and 2010)
  • Swaziland (1992)
  • Kenya (1998, 2006, 2018)
  • Cameroon (2002)
  • Ethiopia (2006, 2010)
  • Madagascar (2006, 2018)
  • Ghana (2010, 2018)
  • Togo (2014, 2018)
  • Zimbabwe (2014)
  • Nigeria (2018)
  • Eritrea (2018)

Winter Olympics :

Apart from the obvious constraints to African nations for winter sports (the weather, of course), economic difficulties have complicated their holdings. However, efforts are bearing fruit in an extraordinary way.

The PyeongChang Winter Games are not only a challenge to win for all African competitors, it is expected that they will be the first challenge in a series of challenges ahead. For example, Nigeria's bobsleigh team is the first on the continent to participate in a competition of this sport at the Games. Moreover, it could be the first time that an African country wins a medal ... and paris are open!

Togo, a good competitor

Like Morocco and Zimbabwe, Togo sent a sports representation at the Sochi Olympics 2014. The flag bearer at the opening ceremony was the cross-country skier Mathilde-Amivi Littlejohn. The other Togolese athlete competing in Russia was the Alpine racer Alessia Dipol Afi. Both are back this year to compete in South Korea.

Togolese athletes in PyeongChang 2018

  • Jacqueline B Braun, downhill
  • Alessia Dipol Afi, downhill
  • Valentin Kudawoo, downhill
  • Joakim Kudawoo, downhill
  • Mathilde-Amivi Petitjean, skiing
  • Awa Tometi, cross country

Le Togo is one of the smallest countries in Africa from West. However, what the country lacks size is compensated by his love for the sport.

In 1963, the country has established an Olympic committee that was recognized by the International Olympic Committee two years later. Togo has participated in various international competitions, including the Olympics since 1972, but its first Olympic medal was won at the Summer Games of 2008 during which Benjamin Boukpeti took third in kayak.

The nation has been present in every Olympic Games since then, except in 1976 to support the African boycott and in 1980 to support the boycott led by the United States.

At the last summer edition in Rio de Janeiro, Togo sent five athletes to participate in three disciplines, namely, rowing, swimming and athletics. Swimmer Adzo Kpossi was flag bearer at the opening ceremony.

At the Paralympic Games, it is represented by the Togolese Federation of Paralympic sports, member of the International Paralympic Committee, and participated in an opportunity at the Paralympic Summer Games (2016). Paralympic Winter Games, Togo did not participate in any edition.

Jeux d'hiver de PyeongChang

Un record de 102 médailles d'or sera décerné dans les disciplines suivantes :

  • Ski alpin. Les épreuves de ski alpin sont divisées en épreuves de vitesse et en épreuves techniques. La descente et le super-G, courus sur une jambe, assurent la vitesse tandis que le slalom géant et le slalom, maintenus sur deux jambes, mettent en valeur la technique. Un nouvel événement en 2018, l'événement par équipe nationale, voit des équipes de quatre (deux hommes, deux femmes) s'affronter sur des parcours parallèles de slalom.
  • Biathlon. Un sport qui combine le ski de fond avec le tir à la carabine sur une gamme de distances. La vitesse sur les skis est cruciale, mais la précision de tir aux cibles désignées en cours de route compte de manière significative pour le décompte final.
  • Bobsleigh. Dans le bobsleigh à quatre, le bobsleigh à deux et le bobsleigh à deux, les concurrents descendent sur une piste de glace à une vitesse moyenne de 135 km/h. Un freineur et un pilote composent le bob à deux personnes auquel deux poussoirs sont ajoutés pour le format à quatre joueurs.
  • Ski de fond transfrontalier. Les athlètes rivalisent sur des cours de neige comparables à de l'escalade, de la descente et la course à plat dans divers formats de course. Deux styles de ski compte le spectacle : le style classique et le style skate.
  • Curling. L'équipe masculine, l'équipe féminine et les doubles mixtes (présenté pour la première fois à Pyeongchang). Quatre concurrents dans les épreuves par équipes glissent chacun des pierres de granit polies le long d'un soi-disant drap de glace plat dans le but de placer leurs pierres plus près de la cible, ou de la maison, que les rivaux.
  • Patinage artistique. Compétence et grâce se combinent alors que les concurrents se disputent auprès d'un jury international qui se prononcera sur la précision et l'art.
  • Ski acrobatique. Contrairement au ski alpin, la version acrobatique appartient à la catégorie sports extrêmes et est entièrement dédiée à l'art.
  • Hockey sur glace. Les joueurs tentent de lancer une rondelle en caoutchouc dur dans un petit but tout en patinant à grande vitesse, enveloppés dans un rembourrage et des casques pour se protéger des blessures.
  • Luge. Les concurrents montent un petit traîneau plat en format à une ou deux personnes et accélèrent à pied en premier, face à une pente abrupte sur une piste de glace de 1 000 à 1 500 m.
  • Combiné nordique. Le nordique combiné rassemble le ski de fond, avec son exigence de force et d'endurance, et le saut à ski, qui nécessite une maîtrise technique et de l'audace.
  • Patinage de vitesse sur piste courte. Le patinage de vitesse sur piste courte implique un départ groupé et un sprint total vers l'arrivée sur un parcours d'une longueur comparable à celle d'une patinoire de hockey sur glace.
  • Squelette. Les concurrents du squelette montent une petite luge légère le long d'un parcours de glace tout en se couchant à plat ventre dans un sport autrefois considéré trop dangereux pour les Jeux Olympiques.
  • Saut à ski. Les concurrents se lancent depuis la rampe de décollage dans le but de voler aussi loin que possible avant d'atterrir dans la zone d'atterrissage.
  • Snowboard. Big Air est un nouvel événement pour Pyeongchang qui implique de grands sauts et des routines aériennes de plus en plus complexes, tandis que Snowboard Cross offre une course spectaculaire sur des terrains de neige exigeants. En tout, 10 médailles d'or sont décernées.

Pour en savoir plus sur les opportunités en Afrique, visitez notre site Web et impliquez-vous.

Il se peut que ceci vous intéresse aussi :

5 Reasons to invest in Africa

The team IZF |  representing direct investments |  Investing in the Franc Zone

To learn more about the French sector of Africa and foreign direct investment, please contact us at www.izf.net or contact one of our representatives:

The team of the Association IZF
Tel. : (+226) 25 30 11 08
E-mail:  contactizf@izf.net (link Sends email)