Vous êtes ici

LE GABON LANCE UN NOUVEAU PROGRAMME D'ELECTRIFICATION RURALE

Ali Bongo Ondimba, Président du Gabon, a annoncé en février le démarrage des opérations d'un poste de transformation de puissance de 20/30 KV. La sous-station est située à Kango, à environ 80 kilomètres de Libreville et devrait fournir de l'électricité à 28 villages de la province de Bifoun et de L'Estuaire.

La cérémonie d'inauguration a eu lieu le 16 Février. Les autorités Gabonaises prévoient d'augmenter le taux d'électrification rurale de 30% dans le pays. L'appareil devrait fournir de l'électricité à 28 villages ou environ 8 000 habitants qui en verront les avantages à long terme.

L'approvisionnement en électricité profitera non seulement aux maisons, mais aussi aux écoles et aux usines. Il bénéficiera, par exemple, à 496 foyers publics, à une usine de traitement de l'huile de palme à Bitam et au projet semencier, ainsi qu'à six écoles de la région.

La mise en service de la station de transformation de Kango s'inscrit dans le cadre d'un projet visant à densifier les réseaux publics de distribution d'électricité en milieu rural, qui prévoit la construction de 1 800 km de réseaux ETS pour alimenter 350 villages. Pour l'instant, l'alimentation en électricité comptera 28 transformateurs et 200 raccordements pour garantir l'électricité aux 28 villages. Cependant, l'ensemble du projet aura un impact sur près de 25 000 ménages dans neuf provinces du Gabon.

L'objectif est d'augmenter le taux d'accès à l'électricité pour les personnes vivant dans les zones rurales, ce qui contribuera à lutter contre la pauvreté dans ces zones grâce à la création d'activités génératrices de revenus et, à long terme, stopper l'exode rural.

Selon le président Ali Bongo Ondimba, cette réalisation est une réponse aux préoccupations qu'il a pu entendre lors de sa dernière visite à la population de la zone.  « C'est simplement le mot donné aux personnes qui m'avaient reçu il y a quelque temps et qui m'avaient exprimé leurs besoins. La leçon du jour est donc : vous devez écouter votre peuple, vous devez écouter son peuple. Et je remercie les gens d'avoir été patients », a déclaré le Président Gabonais.

Les autorités Gabonaises ont également souligné l'importance de la participation du secteur privé. Ils ont déclaré que c'était le résultat d'un partenariat public-privé entre le gouvernement gabonais et le groupe de la zone économique spéciale du Gabon, une société du groupe singapourien Olam, première entreprise agroalimentaire du Gabon. « Il est possible de le faire en ayant de bons partenariats car aujourd'hui, il est bon que notre pays fasse partie des champions des partenariats public-privé. Nous travaillons avec un certain nombre d'entreprises qui comprennent les mérites de notre souci de voir l'amélioration des conditions de vie des populations », a déclaré Ali Bongo Ondimba, tout en soulignant le souhait d'améliorer « les conditions de vie de nos compatriotes en électricité et en eau, mais aussi dans l'approvisionnement énergétique pour permettre le développement industriel de notre pays ».

L'équipe IZF | représentant des investissements directs | Investir en Zone Franc

Pour en savoir plus sur le secteur francophone de l'Afrique ou les investissements directs étrangers, veuillez nous contacter à www.izf.net ou contacter l’un de nos représentants:

L'équipe de l'Association IZF
Tél. : (+226) 25 30 11 08
E-mail:  contactizf@izf.net (link sends e-mail)