Vous êtes ici

CIPRES

CIPRES
La Protection Sociale : la CIPRES (Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale)

Les objectifs de la CIPRES:

Le 21 septembre 1993, les 14 pays africains membres de la Zone Franc signaient à Abidjan (Côte d'Ivoire) un Traité instituant une organisation intégrée chargée de la gestion et du contrôle des organismes chargés de la Prévoyance sociale : La Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES).
 
Tout État africain peut demander à en devenir membre.
 
Le traité est entré en vigueur le 10 octobre 1995.
 
Les bureaux du siège de la CIPRES, installés à Lomé (Togo), ont été ouverts le 1er octobre 1996.
 
Le programme répond au souci des gouvernements et des partenaires sociaux d'obtenir à court terme des organismes et des régimes de prévoyance fiables et stables afin qu'ils puissent contribuer plus efficacement à la mise en oeuvre des politiques économiques et sociales des États.
 
Les objectifs sont:
 
  • de fixer des règles communes de gestion et d'en assurer le contrôle,
  • d'harmoniser les dispositions législatives et réglementaires applicables aux organismes et aux régimes,
  • d'assurer une politique de formation initiale et permanente des cadres et techniciens.
La CIPRES a pour devise : « Bien gérer pour mieux assurer ».
 
Le point des activités de la CIPRES:

Les premières missions d'évaluation des organismes de prévoyance sociale ont été lancées à partir d'avril 1997, avec l'appui des membres de l'Inspection Générale Française des Affaires Sociales (IGAS). Des missions conjointes ont ainsi été effectuées à Dakar (IPRES) et Niamey (CNSS); elles ont permis de conforter la méthodologie des contrôles sur place. Les autres missions ont été exécutées au Bénin (OBSS), au Gabon (CNSS-CNGS), au Tchad (CNPS) et en Guinée Equatoriale (INSESO).
 
Des fiches techniques sont élaborées (ratios économiques et financiers, gestion des réserves, plan de formation, politique d'informatisation) afin de faciliter et d'harmoniser la gestion de l'ensemble des organismes de prévoyance sociale.
 
L'organisation de la CIPRES:

Le Conseil des ministres de tutelle, assisté d'un Comité d'experts est doté de pouvoirs normatifs et de sanction. Il est appuyé par une Commission de surveillance (5 titulaires et 5 suppléants) dont le Président est M. OTSE MAWANDZA (Congo) et une Inspection régionale de la prévoyance sociale, organe permanent composé de 4 inspecteurs régionaux sous l'autorité du Secrétaire permanent de l'Inspection ( M. Vassiriki TOURE, ancien directeur général de la CNPS de Côte d'Ivoire).
 
Source : Coopération et francophonie