You are here

News by country

NEWS BY COUNTRY

: Burkina Faso
Ouagadougou, 16 sept 2015 (AFP) - Le président intérimaire du Burkina Faso Michel Kafando ainsi que le Premier ministre Isaac Zida et deux ministres étaient retenus mercredi au Palais présidentiel à Ouagadougou par le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), la garde prétorienne de l'ex-président Blaise Compaoré, a-t-on appris de source officielle.    Les militaires ont fait "irruption dans la salle du Conseil des ministres à 14H30 et ont pris en otage le président du Faso Michel Kafando,...
Ouagadougou, 14 sept 2015 (AFP) - La Commission nationale de réconciliation et des réformes (CRNR) a recommandé lundi la dissolution du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), la garde prétorienne de l'ex-président Blaise Compaoré chassé du pouvoir fin octobre 2014 par la rue.    La CRNR a aussi préconisé un référendum sur une nouvelle Constitution.    "Nous recommandons de dissoudre le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), dans le cadre de la refondation de l'armée", a déclaré Mgr...
Ouagadougou, 10 sept 2015 (AFP) - Quatorze des 16 candidats qui avaient été présélectionnés ont été retenus pour l'élection présidentielle du 11 octobre au Burkina Faso par le Conseil constitutionnel qui a écarté  deux pro-Compaoré dont Djibrill Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères, de la liste définitive publiée jeudi à Ouagadougou.    L'ancien Premier ministre Roch Marc Christian Kaboré et Zéphirin Diabré, le chef de file de l'opposition sous Blaise Compaoré, présentés comme les...
Cotonou, 6 sept 2015 (AFP) - Le président béninois Thomas Boni Yayi a été désigné par la Cédéao médiateur des élections présidentielles et législatives du  11 octobre au Burkina Faso, a indiqué samedi le ministre béninois des affaires étrangères, Saliou Akadiri.    "Le président Macky Sall, en sa qualité de président en exercice de la Cédéao, a désigné Yayi Boni pour une mission de facilitation. Les élections du 11 octobre vont se dérouler dans un contexte difficile. Car, toutes les forces ne...
   Ouagadougou, 5 sept 2015 (AFP) - L'un des candidats à la présidentielle du 11 octobre au Burkina a introduit samedi un recours en annulation des candidatures de quatre ex-proches du président déchu Blaise Compaoré, figurant sur une liste provisoire publiée par le Conseil constitutionnel.    "J'ai bel et bien déposé auprès du Conseil constitutionnel un recours aux fins de voir déclarer inéligibles les candidats Djibril Yipéné Bassolé et Yacouba Ouédraogo (...) pour avoir soutenu la...
Ouagadougou, 5 sept 2015 (AFP) - L'assemblée intérimaire du Burkina Faso a adopté vendredi un nouveau code de la presse supprimant les peines de prison pour les journalites accusés de délits de presse, à quelques semaines de la présidentielle du 11 octobre.    Ce texte, adopté après de houleux débats, substitue aux peines d'emprisonnement des amendes allant de 1 à 5 millions de FCFA (1.500 à 7.500 euros), contre des amendes de 10 à 15 millions (15.000 à 22.500 euros) proposés par le...
Ouagadougou, 21 août 2015 (AFP) - Les candidats à la présidentielle du 11 octobre au Burkina ont signé vendredi à Ouagadougou, un "code de bonne conduite" pour un scrutin "apaisé", censé tourner définitivement la page des 27 ans de règne du président déchu Blaise Compaoré.    Le "Pacte de bonne conduite" élaborée par le Conseil supérieur de la communication (CSC) qui en sera également le garant, a été signé également par les médias et la société civile, en présence du président burkinabè...
Ouagadougou, 28 juil 2015 (AFP) - Des députés proches de l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré ont saisi le Conseil constitutionnel pour annuler la mise en accusation de l'ex-dirigeant pour "haute trahison", dénonçant une "chasse aux sorcières", a-t-on appris mardi de sources proches du parti de Compaoré.    Les députés du parlement intérimaire ont voté le 16 juillet la mise en accusation de M. Compaoré devant la Haute Cour de justice pour "haute trahison" et "attentat à la Constitution...
Ouagadougou, 27 juil 2015 (AFP) - Le président Burkinabè Michel Kafando a procédé lundi à un léger réaménagement du gouvernement avec la nomination du colonel Sidi Paré au poste de ministre délégué à la Sécurité, a-t-on appris dans un communiqué lu à la télévision nationale.    Le colonel Paré, 52 ans, magistrat militaire de première classe (équivalent au grade de colonel) décharge ainsi le président Kafando du portefeuille de la Sécurité qu'il occupait depuis le 19 juillet, selon un décret de...
OUAGADOUGOU, 05 avr 2014 (AFP) - Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), nouveau parti d'opposition créé par des dissidents de la formation au pouvoir au Burkina Faso, a entamé samedi son premier congrès pour préparer "l'alternance démocratique" après 27 ans de règne du président Blaise Compaoré.    Début janvier, 75 membres du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, au pouvoir) avaient démissionné avec fracas en raison d'un "profond désaccord sur la conduite et l'orientation...
OUAGADOUGOU, 25 jan 2014 (AFP) - Des ex-proches du président burkinabè Blaise Compaoré qui avaient démissionné de son parti début janvier, ont créé samedi à Ouagadougou un nouveau parti d'opposition, moins de deux ans avant la présidentielle prévue en novembre 2015.    Plusieurs figures du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, au pouvoir), dont l'ex-chef du parti présidentiel et ancien président de l'Assemblée nationale Roch Marc Christian Kaboré, avaient démissionné avec fracas en...
OUAGADOUGOU, 21 mai 2013 - L'Assemblée nationale du Burkina Faso a voté mardi la création d'un Sénat malgré le rejet de l'opposition et d'un parti de la majorité, qui soupçonnent une volonté de réviser la Constitution pour permettre au président Blaise Compaoré de se représenter en 2015. La loi a été votée par 81 députés du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti de M. Compaoré, et du groupe parlementaire de la Convention des forces républicaines (CFR) regroupant des partis...

Pages