You are here

LE COTON BIOLOGIQUE DU BÉNIN, UNE OPTION EN TANT QUE GRAND INVESTISSEMENT

L'agriculture est une activité économique qui a permis à la République du Bénin d'accroître à chaque année son produit intérieur brut (PIB). Le coton est le produit vedette de cette nation située en Afrique de l'Ouest. La raison n'est autre que son grand potentiel, dû au sol fertile de sa surface, comme partout dans le continent. La même est exploitée de plus en plus extensivement par l'activité agricole.

Tout comme au Burkina Faso, le coton constitue l'or blanc de l'économie béninoise. Selon le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le pays produit environ 220 000 tonnes de coton par an, ce qui représente 45 % des recettes fiscales.

Le plus grand centre de production de coton se trouve à Banikoara, une région dans laquelle des efforts ont également été déployés pour trouver de nouvelles modalités de production, notamment la mise en œuvre technologique basée sur les engrais et les produits chimiques afin d'optimiser la production et de réduire les coûts.

Cependant, les résultats, bien que positifs, n'ont pas conformes aux attentes, alors que la dégradation des sols a été évidente et a affecté directement les agriculteurs ayant adopté cette modalité.

C'est à ce moment-là que les femmes sont entrées en action pour sauver la filière cotonnière par le biais d'un projet mené par l'Association of Courageous and Active Women (AFVA), une ONG formée par des travailleuses rurales, qui avait une mission ambitieuse mais nécessaire : reprendre le mode de production biologique du coton, récupérer le sol dégradé et former les paysans de Banikoara aux nouvelles technologies écologiquement durables. La naissance de cette initiative remonte à la dernière décennie et il n'a pas fallu attendre longtemps - exactement en 2010 - pour que le PNUD prenne des mesures à ce sujet. Cette agence a débloqué des fonds à hauteur de plus de 30 000 dollars pour le financement et de mise en œuvre de cette technique.

Une initiative née directement des agricultrices qui, grâce à celle-ci, ont réussi à apprendre à créer des biopesticides et à fertiliser le sol de manière biologique. Les plantations ont triplé sa production et les sols auparavant affectés par l'utilisation de produits chimiques ont rapidement commencé à se régénérer. Le résultat final est plus de 250 hectares récupérés.

Par ailleurs, le projet comprend également la formation de paysannes dans des cultures autres que le coton, ce qui leur a permis de diversifier leur production agricole. En raison du succès de la première mise en œuvre, l'initiative a été reproduite en 2014 dans les régions voisines de la ville.

L'histoire sociale et politique de la République du Bénin n'est pas très éloignée de celles des nations africaines. Initialement, la colonie française - le pays dont elle a hérité sa langue officielle - obtint son indépendance dans les années 1960 et adopta son nom actuel en 1975.

Le Bénin est une nation qui a revendiqué sa propre histoire et envisage l'avenir avec optimisme, ayant comme priorité le respect de l'environnement et la dignité de son propre peuple, qui conserve encore, en même temps que la langue gauloise, certaines de ses langues autochtones, telles que le fon ou le yoruba. Nul doute que le Bénin et son coton biologique constituent un atout qu'un investisseur devrait prendre en considération.

L'équipe IZF | représentant des investissements directs | Investir en Zone Franc

Pour en savoir plus sur le secteur francophone de l'Afrique ou les investissements directs étrangers, veuillez nous contacter à www.izf.net ou contacter l’un de nos représentants:

L'équipe de l'Association IZF
Tél. : (+226) 25 30 11 08
E-mail:  contactizf@izf.net (link sends e-mail)