Se encuentra usted aquí

RÉFLEXIONS SUR LE POTENTIEL DE L'AFRIQUE

Au cours de la Saint Louis Forum, de nombreux universitaires et intellectuels ont partagé les réflexions et les travaux qu'ils ont fait. Aujourd'hui, nous voulons montrer ces réflexions parce qu'un pays prospère doit être grand dans les idées et il n'y a pas de meilleur potentiel que d'investir dans un territoire avec talent, d'expérience et de l'académie.

Amadou Kane est un homme politique sénégalais qui fut directeur de la Banque internationale de commerce et de l'industrie du Sénégal, il a partagé de nombreuses réflexions dans le forum, par exemple il a dit : "bonne coexistence implique nécessairement ne pas avoir peur de l'autre et de ne pas croire pour être le dépositaire des valeurs universelles ", également l'économiste a parlé de l'éducation :" l'école doit mettre l'accent dans lequel la société de demain, est plus large que l'imaginaire ne comprend pas seulement la propre communauté, l'un de toute l'humanité." "Si nous ne nous sentons pas héritiers de bagages universel, nous n'aurons jamais les moyens d'intégrer l'autre à l'égalité. L'individualisation, au sens de l'exercice d'une plus grande autonomie et la capacité de croissance personnelle, s'est associé à la modernité n' est pas incompatible avec l'articulation de la solidarité collective. "

Jean Louis Billon, économiste, homme politique et ministre du commerce en Côte d'Ivoire a également dit: "vivre dans la paix que vous avez à vivre décemment, en toute dignité et dans le respect de la nature." Et c'est précisément une question très importante du Forum de Saint Louis, est la manière de répondre à la problématique du changement climatique et l'importance de la création d'un financement autonome de la société.

Felwine Sarr, un économiste respecté du Sénégal, reflété sur la démocratie a dit : la démocratie a besoin d'un processus interne qui fait sens pour les personnes, doit avoir la capacité de participer, la notion de bien-être inclusive et la mise en œuvre de mécanismes de gestion des conflits" et sur le même sujet, le cinéaste Sissako Abderrakhmane dit :" les membres ont la responsabilité de créer des espaces de réunion faire société le dialogue et évoluer ensemble. "

Lydie Hakizimana, une femme qui s'est donnée au travail social et fondé le Dakkar Limited Foundation pour fournir une éducation aux enfants du Rwanda, interesnting ont soulevé de nombreuses hypothèses pour le développement humain, pour elle, les institutions doivent avoir l'objectif de former des gens heureux : "n'est – ce pas concevable de créer un monopole du savoir, nous avons besoin d'inculquer le désir d'apprendre à tout moment de la vie et de favoriser la fierté de qui nous sommes et d'où nous venons, c'est comment les êtres humains seront formés avec la capacité de créer une valeur ajoutée à leur société. "

Magatte Wase a ouvert le débat sur l'importance de la culture et de l'innovation sociale pour le progrès de l'Afrique, a insisté sur l'articulation d'un discours qui incite les citoyens à construire des villes créatives et renouveler les types de citoyens que nous sommes, d'avoir une meilleure coexistence pacifique de la diversité et l'inclusion.

Le Forum Saint Louis a duré quatre jours et les personnalités du monde de l'art tels que le sculpteur Koko Bi, le photographe Malick Welli, les modèles Esther Kamatari, Sonia Rollanda et Flora Coquerel, des intellectuels comme Hervé Sérieyx, Massamba Diop, qui était un honneur gues pour l'événement. Dans le cadre de la Saint Louis Forum, le Musée de la photographie Muph a été inauguré, concerts, défilés, présentations gastronomiques et des visites dans les pays ont été présentées.

L'équipe IZF | représentant des investissements directs | Investir en Zone Franc

Pour en savoir plus sur le secteur francophone de l'Afrique ou les investissements directs étrangers, veuillez nous contacter à www.izf.net ou contacter l’un de nos représentants:

L'équipe de l'Association IZF
Tél. : (+226) 25 30 11 08
E-mail:  contactizf@izf.net (link sends e-mail)