Está aqui

Tunisie: baisse de la rémunération des ministres par "solidarité"

Sexta, 9 Setembro, 2016 - 12:26
© 2016 AFP
Tunisie-gouvernement-économie
Le Premier ministre Youssef Chahed (C) lors d'une réunion, le 31 août 2016 au palais présidentiel de Carthage | AFP/Archives | FETHI BELAID

Le nouveau Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, a décidé de diminuer les rémunérations de l'ensemble des ministres par "solidarité avec la Tunisie", dont l'économie est en difficulté, a annoncé le gouvernement vendredi.

Cette baisse "des primes et privilèges" et de la quantité de carburant allouée équivaut à 1.000 dinars par mois -- 400 euros -- pour chaque ministre et secrétaire d'Etat (une quarantaine en tout), a indiqué l'exécutif dans un communiqué.

Cette mesure a été approuvée par l'ensemble du cabinet "dans le cadre de la solidarité des membres du gouvernement d'union nationale avec la Tunisie", poursuit-il.

Cette baisse des rémunérations doit entrer en vigueur "immédiatement" et concernera aussi M. Chahed, a précisé l'un de ses proches à l'AFP.

Le nouveau gouvernement a pris ses fonctions fin août. Son chef a appelé à la mobilisation et prédit des "sacrifices" à venir face aux lourds défis économiques et sociaux du pays, en difficulté depuis la révolution qui a emporté la dictature de Zine El Abidine Ben Ali en 2011.

Le taux de chômage reste très élevé, plus de 15%, surtout chez les jeunes, et la croissance n'a été que de 0,8% en 2015.

"Si rien ne change d'ici 2017, nous procèderons à une politique d'austérité", a prévenu M. Chahed.

Plus jeune chef de gouvernement tunisien depuis l'indépendance en 1956, il a aussi indiqué devant le Parlement que ses ministres publieraient une déclaration de patrimoine.

Selon une source proche de M. Chahed, cette publication doit intervenir en milieu de semaine prochaine.