Informações similares

Il n'y a aucun contenu similaire

Está aqui

Imports/exports du pays (par destination/provenance)

LE COMMERCE EXTÉRIEUR DU MALI EN 2001
par destination / provenance

La faiblesse des échanges à l'échelle mondiale du Mali (0, 02% des importations et moins de 0,01% des exportations globale) contraste avec leur évolution et la modification de la structure de ses exportations.

Le spectaculaire essor des ventes d'or, malgré la chute vertigineuse des exportations de coton et la forte progression des importations, a réduit le déficit de la balance commerciale du Mali. L'or confirme sa place de premier poste de recettes du pays.

La France conserve son rang de second fournisseur du Mali en dépit de la baisse des livraisons de produits pétroliers en provenance de Côte d'Ivoire.

1 LE DÉFICIT COMMERCIAL :

Les ventes d'or permettent la première réduction du déficit de la balance commerciale depuis 3 ans.

Le déficit commercial de l'année 2001 s'élève à 183,4 milliards FCFA contre 204,4 pour 2000.

Depuis 3 ans il enregistre sa 1ère baisse (10%) et représente 9,6% du PIB contre 11% l'an passé.

La montée en puissance de la production de la nouvelle mine d'or de Morilla, exploitée par Anglogold a entraîné le doublement des ventes d'or qui atteignent 365 milliards de FCFA.

Le Mali est dorénavant le 3ème producteur de métal jaune du continent africain.

Le fort ralentissement de la croissance au sein de l'UEMOA (2,2%) n'a aucunement pesé sur les échanges commerciaux du Mali..


2 LES IMPORTATIONS MALIENNES :

Redistribution des achats au sein de l'UEMOA et de la CEDEAO.
Renforcement structurel des importations à partir du Togo et du Bénin.

Les achats auprès des pays de l'UEMOA ont connu un accroissement de près de 20% du à une forte progression des approvisionnements à partir du Burkina Faso (55%), du Togo (42%) et du Bénin (véritable explosion à près de 7 milliards de FCFA soit 50% de plus que les imports en provenance du Burkina Faso).

Ces chiffres illustrent le souci du Gouvernement de diversifier les sources d'approvisionnement de produits pétroliers pour diminuer la dépendance à l'égard de la Côte d'Ivoire.

Ainsi une partie de ces approvisionnements est désormais effectuée au Togo et au Bénin.
En valeur relative la part des achats réalisés dans les pays de l'UEMOA enregistre un léger tassement (32%) après le redressement à 34%, en 2000.

Les achats en provenance de la zone CEDEAO connaissent également un tassement en valeur relative, 33% contre 35% en 2000, bien que progressant d'environ 20% en valeur absolue. On assiste à une baisse de 14% des expéditions en provenance du Nigeria tandis que celles du Ghana enregistrent un bond de 53%.

Un autre tiers des achats provient de l'Union européenne dont la moitié de la France (17,5% du total des imports).

Les pays d'Asie fournissent 11% des achats globaux dont près des trois quarts proviennent de la Chine et du Japon.

La tendance de ces dernières années au renforcement des achats auprès de l'Allemagne, du Togo et de la République Sud Africaine se confirme. Pour l'Allemagne il s'agit d'achats réalisés pour les projets financés par la coopération allemande. Pour le Togo, ils reflètent les achats de produits pétroliers.

La hausse de 67% des livraisons de l'Afrique du sud correspond aux investissements effectués dans le cadre de l'exploitation aurifère.

La Chine malgré sa forte implantation dans le secteur du BTP et de l'industrie (sucre, pharmacie, textile) qui lui offre de sérieux points d'ancrage a perdu 2 points de part de marché avec des achats en contraction de 22%.

Les livraisons en provenance des Etats-Unis chutent de 14% et leur part de marché tombe à 5,4% contre 8% l'an passé.

Les dix premiers fournisseurs du Mali sont dans l'ordre décroissant : la Côte d'Ivoire, la France, les Etats-Unis, le Sénégal, le Japon, l'Allemagne, l'Afrique du sud, la Belgique, le Togo et le Royaume-Uni.

La répartition géographique des exportations pour les trois dernières années n'est pas disponible.

L'Italie et la Suisse seraient les deux premiers et principaux clients du Mali et l'UEMOA représenterait environ 20% des expéditions de marchandises.

Les 10 premiers fournisseurs du Mali
1999 2000 2001
Pays Import. % total Pays Import. % total Pays Import. % total
France 1195 23.6% Côte d'Ivoire 1420 24.8% Côte d'Ivoire 1659 22.8%
Côte d'Ivoire 1122 22.1% France 1002 17.5% France 1355 18.7%
Sénégal 240 4.7% USA 457 8% USA 392 5.4%
USA 234 4.6% Sénégal 360 6.3% Sénégal 354 4.9%
Japon 221 4.4% Chine 256 4.5% Afrique du Sud 330 4.5%
Belgique Lux, 212 4.2% Japon 234 4.1% Japon 297 4.1%
Chine 196 3.9% Allemagne 226 3.9% Allemagne 293 4%
Allemagne 176 3.5% Afrique du Sud 198 3.5% Belgique 282 3.9%
Espagne 155 3% Togo 153 2.7% Togo 217 3%
Brésil 135 2.7% Royaume Uni 116 2% Royaume Uni 237 3.3%
Total 5073 100% Total 5735 100% Total 7250 100%


Sources: Mission Économique du Mali