Similar information

There are no similar content

You are here

Taux d'intérêt de place

TAUX D'INTERET DE LA PLACE
Le Sénégal est le pays où la moyenne mensuelle des taux d'intérêt est la plus faible. 

Elle s'établit à 8.45%, devant celle du Bénin (9.47%), du Niger (10.00%), du Togo (10.23%), de la Côte d'ivoire (10.30%), du Burkina (10.93%), et du Mali (11.14%).

La moyenne mensuelle du Sénégal est donc bien en dessous de celle de l'UMOA (10.07%).

De la même manière, l'écart entre les taux d'intérêt des différentes banques du Sénégal est l'un des plus petits de l'UMOA. 

Le taux minimum est de 8%, et le taux maximum de 9.5%, soit un écart de 1.5 points. 

L'écart est aussi de 1.5 points pour la Côte d'Ivoire. Les autres pays de l'UMOA suivent, avec un écart de 2.5 points au Niger, 6 points au Burkina , 6.50 points au Bénin, 6.58 points au Togo, de 8 points au Mali.

Les taux de base bancaire au Sénégal sont les suivants :  9.50 % : Banque Internationale pour le Commerce et l'Industrie au Sénégal (BICIS) 
  9 % : Société Général de Banque au Sénégal (SGBS), Crédit Lyonnais Sénégal (CLS), Bank of Africa (BOA) 
  8 % : Compagnie Bancaire de l'Afrique Occidentale (CBAO), CITIBANK, Banque de l'Habitat du Sénégal (BHS), Caisse Nationale du Crédit Agricole du Sénégal (CNCAS), Banque Sénégalo-Tunisienne (BST), ECOBANK Concernant les taux de crédit, la moyenne mensuelle du taux débiteur maximum au Sénégal est de 15,32% et varie suivant les différentes banques. 

Elle est de 10% pour la Banque de l'Habitat du Sénégal (BHS), 13% pour la Banque Sénégalo-Tunisienne (BST), 14% pour la Citibank ,15% pour la Compagnie Bancaire de l'Afrique Occidentale (CBEAO), la Banque Internationale pour le Commerce et l'Industrie au Sénégal (BICIS) et la Caisse Nationale du Crédit Agricole du Sénégal (CNCAS) , 16% pour la Société Générale de Banque au Sénégal (SGBS) et 18% pour Ecobank , le Crédit lyonnais et la Bank of Africa (BOA). 

Il faut noter que ces taux ne peuvent être majorées que des impôts et taxes payés à l'occasion de la conclusion ou de l'exécution des contrats de prêt et ne dépassent jamais le taux de l'usure fixé à 18% l'an par la BCEAO.

En effet, le coût effectif du crédit, des frais, des commissions et des rémunérations de toute nature comprise ne peut excéder le taux de l'usure fixé par le conseil des ministres de l'UMOA à 18% l'an pour les prêts consentis par les banques et à 27% l'an pour les prêts consentis par les établissements financiers, les institutions mutualistes ou coopératives d'épargne et de crédit, les autres systèmes de financement décentralisés ainsi que par tous les autres agents économiques. 

Concernant les Etats qui n'ont pas encore adopté la loi cadre modificative de la loi portant définition et répression de l'usure, le taux de l'usure est fixé à deux fois le taux d'escompte au Togo et en Guinée Bissau et à 29 .10% au Bénin et en Côte d'Ivoire . 

Quant au taux du marché monétaire, il est fixé à 4.95% par la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO).

Elle est calculée en fonction des adjudications et est appliquée par toutes les banques sénégalaises.

A savoir aussi que les banques sénégalaises ne disposent pas de grilles tarifaires, et les coûts (tenue de compte, découverte, frais de virement ...) sont variables en fonction des montants des dépôts et de l'activité du compte. 

Les banques n'ont pas d'obligations de publier des grilles tarifaires fixes, et doivent juste s'enquérir qu'elle restent en conformité avec le barème général des conditions applicables par les banques et établissements financiers installés dans l'Union Monétaire Ouest Africaine.

Pour en savoir plus, consultez le site de la Banque centrale:
 
Sources: Mission économique du Sénégal à partir du site www.bceao.int