Está aqui

SAM 2019 , SEMAINE AFRICAINE DE LA MICROFINANCE DU 21 AU 25 OCTOBRE 2019 A OUAGADOUGOU

Type d'évènement:

Date de debut: 
Segunda, 21 Outubro, 2019 - 09:00
Date de fin: 
Sexta, 25 Outubro, 2019 - 17:00

Pays concerné:

Localité: 
Centre international de Conférence Ouaga 2000, Ouagadougou

La Semaine Africaine de la Microfinance (SAM) est une conférence dédiée au développement de l’inclusion financière en Afrique qui a lieu tous les deux ans.

Après le lancement de la 1ère SAM en 2013 à Arusha (Tanzanie), une 2ème édition en 2015 à Dakar (Sénégal), et une 3ème en 2017 à Addis-Abeba (Ethiopie), cette 4ème SAM aura lieu du 21 au 25 octobre 2019 au Centre international de Conférence à Ouagadougou (Burkina Faso).

L'ambition de la SAM est de devenir une plateforme africaine commune de réflexions et d’échanges entre tous les praticiens de la microfinance : investisseurs, IMF, chercheurs, banques, réseaux, innovateurs, gouvernements et ONG, entre autre.

Un secteur en plein essor poussé par les innovations...
En effet, la finance inclusive est en plein essor en Afrique. Le secteur a encore développé des innovations prometteuses et progressé tant sur le plan de la collaboration intersectorielle que de la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies. Sur le continent, la finance inclusive est passée de 24% à 43% entre 2011 et 2017, essentiellement sous l’impulsion des innovations numériques. L’Afrique subsaharienne est devenue le numéro un mondial de l’argent mobile : 21% des Africains adultes gèrent leur compte en banque via leur téléphone portable.

De même, les innovations en matière de finance rurale comme le recours aux technologies satellite et aux SMS renforcent l’accès à l’assurance - récolte, ainsi que l’impact des crédits agricoles. Les rendements (et donc la résilience financière) des petits exploitants agricoles africains s’en trouvent ainsi améliorés. Des partenariats dans les domaines de la santé et de l’assainissement ont permis d’améliorer les conditions de vie et par conséquent d’améliorer la productivité, de renforcer les performances des services financiers et de favoriser la croissance économique.

Source: ada-microfinance