Vous êtes ici

8ème Edition de l'IT FORUM SENEGAL 2018

Type d'évènement:

Date de debut: 
Samedi, 3 Février, 2018 - 09:00
Date de fin: 
Samedi, 3 Février, 2018 - 18:00

Pays concerné:

Localité: 
Institut Français de DAKAR
CIO Mag se joint au Ministère Européen et des Affaires étrangères de France, à la Direction Générale des Entreprises (DGE) et aux autorités sénégalaises pour organiser le 3 févrierl’IT Forum Sénégal 2018. Pour cette journée consacrée au numérique,  l’accent sera mis sur l’E-éducation.
Les objectifs sont multiples. Il s’agit avant tout de mettre en valeur les solutions fournies par les startups et entreprises qui souhaitent transformer l’apprentissage par le numérique mais aussi de faire émerger les nouvelles pratiques, tout en décryptant les besoins des acteurs du marché africains, de l’école à l’entreprise. « C’est tout le sens donné à cette journée qui réunira des universitaires, des étudiants, des entreprises de services numériques, des startups, des porteurs de projets dans l’éducation appliquée au numérique, des politiques pour qu’ensemble, nous puissions discuter des enjeux technologiques que doivent relever les acteurs du monde de l’éducation pour produire des outils adaptés à leurs besoins », explique Mohamadou DIALLO, du comité d’organisation de cette journée.
En effet, la transformation numérique de l’éducation est devenue une réalité, et l’Afrique compte s’en inspirer pour combler plusieurs gaps. Aujourd’hui, les experts reconnaissent que plus de 30% des étudiants qui s’inscrivent dans les MOOC résident en Afrique. Cependant, loin des phénomènes de mode, ce bouleversement engendré par le numérique n’est pas sans poser de questions par le fait qu’il met en évidence le fossé qui existe parfois entre les nouvelles technologies et la réalité du terrain.
 
De l’apprentissage aux compétences
 
Outre les défis de l’apprentissage, l’autre enjeu de cette journée concerne la gestion des compétences dans le numérique. C’est aussi un défi majeur compte tenu de la pénurie et de l’accroissement de la demande de nouveaux talents dans le numérique. Il s’agira de répondre à des questions, comment former, fidéliser et motiver les collaborateurs ?
En partenariat avec le Club DSI, des responsables RH, des éléments de réponses seront fournis pour démontrer la façon dont l’Afrique pourra faire face au gap de la formation des ingénieurs (Data scientist, Data analyste, experts en cybersécurité, etc.). « L’Afrique forme à peine 100 000 ingénieurs dans le numérique. Il en faut 5 fois plus sans pour autant multiplier par 5 les ressources en personnels, en infrastructures. Ce pari pourra être relevé grâce au numérique », selon les conclusions des Assises de la transformation digitale en Afrique tenues à Paris en octobre dernier.
Afin de stimuler des vocations, un hackathon sera organisé pour promouvoir le partenariat entre startups et grandes écoles/universités par le développement de projets d’applications dédiées à l’éducation.