معلومة مماثلة

Il n'y a aucun contenu similaire

أنت هنا

PROGRAMMES DES BAILLEURS DE FONDS PROGRAMME DE PROMOTION DU COMMERCE EXTERIEUR

1. Programme de Compétitivité et de Diversification Agricole (PCDA)

 

Donateurs du PCDA

 

Le ministère en charge de l’agriculture, la Banque mondiale et l’AFD sont les donateurs de ce projet.

 

Objectifs du PCDA

 

Conçu pour une durée de six ans, le PCDA se fixe comme objectif de promouvoir et de renforcer les chaînes d’approvisionnement agricole, notamment la mangue, la papaye, l’échalote, la pomme de terre, l’oignon, la tomate, la viande, le bétail sur pied, le karité et le poisson frais.

 

La finalité du PCDA est de faire des filières commerciales à valeur ajoutée une industrie à part entière porteuse de développement et intégrant le secteur privé et les paysans dans une logique de croissance partagée.

 

Le PCDA a pour profil :

- l’intensification et la diversification des produits agricoles ;

- le renforcement de la sécurité alimentaire ;

- le développement des exportations.

 

A terme, ce projet vise à promouvoir l’agriculture commerciale comme alternative et substitut à l’agriculture de subsistance.

 

La nature des services fournis par les donateurs se limite à un appui financier et à une mise à disposition d’une assistance technique internationale.

 

Bénéficiaires du PCDA

 

Les bénéficiaires du programme sont les paysans (pêcheurs, éleveurs et agriculteurs) et les coopératives du mali.

 

 

 

2. Projet d’Amélioration de la Qualité des Mangues a L’exportation

 

Donateurs du programme

 

Le Gouvernement du Mali avec l’appui du PNUD.

 

Objectifs du programme

 

Selon les spécialistes des marchés agricoles, le Mali peut produire jusqu’à 200.000 tonnes de mangue par an. En dehors de la consommation sur place, une bonne partie de la production de mangues est mal exploitée bien qu’il existe un marché d’exportation porteur (Union Européenne, sous région…). Les raisons de cette sous exploitation sont :

- le pourrissement des mangues par les organismes nuisibles (fourmi rouge, mouche des fruits, cochenille farineuse, etc.) ;

- la faible capacité des acteurs à présenter des produits conformes aux exigences commerciales et réglementaires des marchés internationaux.

 

C’est ce qui a motivé le choix du projet « Appui à l’amélioration de la qualité de la mangue à l’exportation » par le Ministère de l’Industrie et du Commerce dans le cadre du programme Cadre intégré. Son but est de permettre aux acteurs de la filière d’accéder aux marchés européens en :

- mobilisant les ressources financières visant à faciliter l’accès des exportateurs au crédit ;

- sensibilisant les producteurs sur les bonnes pratiques agricoles ;

- accompagnant les producteurs et les exportateurs à la certification EUREPGAP ;

- fournissant une assistance technique aux producteurs.

 

C’est ainsi qu’en 2006, plus de 2000 hectares de vergers ont été traités, selon les normes admises, à Bamako, Bougouni, Yanfolila et Sikasso qui sont des lieux de grande production de mangues. Ces mangues ont bénéficié du projet de la certification EUREPGAP. De plus, les acteurs de la filière bénéficient de l’accompagnement du projet, en synergie avec le Programme Africain relatif aux Stocks de Pesticides obsolètes (PASP), d’une campagne de sensibilisation et de dissémination de l’information en matière de sécurité sur l’utilisation et le stockage des produits phytosanitaires.

 

Le projet a permis d’augmenter les exportations de mangues de près de 51 % entre 2006 et 2007, ce qui représente une manne de 6 milliards de F CFA pour l’économie nationale. Les revenus des producteurs ont en même temps augmenté: les mangues issues des vergers traités ont obtenu une prime moyenne de 25.000 à 35.000 F CFA par tonne, par rapport aux vergers non traités.

 

La dynamique d’exportation des mangues maintenant amorcée doit être maintenue par un appui à la participation des exportateurs aux manifestations commerciales internationales, la recherche de débouchés et le développement de nouveaux créneaux comme le séchage des mangues avec une forte implication des femmes rurales.

 

Bénéficiaires du programme

 

Les producteurs et les exportateurs de mangues maliens sont les bénéficiaires de ce projet.