Vous êtes ici

Ryad accuse l'Iran d'être derrière l'attaque des rebelles yéménites contre un oléoduc

Jeudi, 16 Mai, 2019 - 09:08
© 2019 AFP
Arabie-Iran-énergie-production-pétrole-Yémen-conflit-distribution

Khaled ben Salmane, fils du roi d'Arabie saoudite et vice-ministre de la Défense, a accusé jeudi l'Iran d'être derrière l'attaque de drones revendiquée par les rebelles Houthis du Yémen et qui a visé mardi deux stations de pompage d'un oléoduc de la région de Ryad.

"L'attaque par les miliciens Houthis contre deux stations de pompage d'Aramco prouve que ces miliciens sont un simple instrument que le régime de l'Iran utilise pour mettre en oeuvre son agenda expansionniste dans la région, et non pour protéger le peuple du Yémen, comme l'affirment à tort les Houthis", a déclaré le prince Khaled sur Twitter.

Mardi, les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, ont revendiqué une attaque audacieuse de drones en territoire saoudien, qui a visé deux stations de pompage et entraîné la suspension des opérations sur un oléoduc majeur entre l'est et l'ouest du royaume.

Le prince Khaled a affirmé dans un autre tweet que ces "actes terroristes" avaient été "ordonnés par le régime à Téhéran et menés par les Houthis".

De son côté, Adel al-Jubeir, ministre d'Etat saoudien aux Affaires étrangères, a affirmé dans un tweet que les Houthis sont "une partie indivisible des Gardiens de la Révolution de l'Iran et qu'ils agissent sur leurs ordres", comme en témoigne l'attaque contre des installations pétrolières du royaume.

Jeudi, la coalition intervenant au Yémen sous commandement saoudien a mené une série de raids contre des cibles qu'elle a qualifiées de "légitimes" dans la capitale yéménite Sanaa, contrôlée par les rebelles Houthis.