你在这里

Réforme de la Zone Franc: pour la France, “c’est aux africains d’en décider”

Par Albert Savana11 octobre, 2019

« Nous sommes ouverts, avec le président de la République, à une réforme ambitieuse de la zone franc », a affirmé le ministre français des Finances, Bruno le Maire, vendredi 11 octobre 2019, lors d’une conférence de presse à Paris, sanctionnant la réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des pays membres du franc CFA.

Toutefois, poursuit l’argentier français, c’est aux Etats africains d’en décider. “C’est à eux et à eux seuls ” d’en décider a prévenu le ministre français qui a dit entendre « les attentes des États et des peuples » sur la réforme du franc CFA, en vigueur dans 15 pays africains répartis en trois zones.

Dans son intervention, le ministre n’a pas manqué de souligner le mérite de la zone Franc, “un espace de stabilité et de prospérité” dans un contexte de forte inflation dans le reste de l’Afrique et de guerre des monnaies dans le monde. Et Bruno Le Maire de préciser sa pensée: « Être ensemble, ça protège ! C’est vrai pour les États de la zone franc et c’est vrai pour les États de la zone euro », a-t-il souligné.

Les assurances de Bruno le Maire rejoignent celles du président français Emmanuel Macron qui, en juillet dernier, avait déclaré que le sujet délicat de l’avenir du franc CFA pouvait être discuté «de manière apaisée » et «sans tabou ». Reste à savoir si les mutations envisagées de la zone Franc se feront avant ou après l’adoption de la monnaie Eco en 2020.

Les quinze membres de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) se sont mis d’accord fin juin pour l’adoption d’une monnaie unique sensée entrer en vigueur dans quelques mois.

Source: financialafrik