Vous êtes ici

Poursuivi pour viol en France, le chanteur Saad Lamjarred lance un nouveau titre au Maroc

Jeudi, 8 Mars, 2018 - 20:11
© 2018 AFP
Maroc-France-société-justice-culture-musique
Photo du chanteur marocain Saad Lamjarred lors d'un festival à Carthage, près de Tunis, le 30 juillet 2016 | AFP/Archives | FETHI BELAID

Le chanteur marocain Saad Lamjarred, mis en examen pour "viol" à Paris, va lancer vendredi la promotion de son nouveau single au Maroc, où la justice française l'a autorisé à voyager.

"Vendredi 20h00 heure marocaine, on va voir le clip", annonce la pop-star sur son compte Twitter suscitant des réactions énamourées de ses fans et quelques rares commentaires acides.

"Cette chanson que je viens lancer au Maroc, Ghazali Ghazali" ("biche", utilisé pour parler des jolies femmes en dialecte marocain), j’ai travaillé dessus avec tout mon cœur pour vous donner le sourire", dit-il dans un message vocal diffusé par le site d'information Le 360, mais qui n'était plus accessible jeudi soir.

Selon certains médias marocains, le chanteur serait arrivé mercredi soir à Casablanca (ouest).

Célèbre dans le monde arabe pour son titre "Enty" (91 millions de vues sur Youtube), le chanteur prévient cependant ses fans qu'il faudra attendre pour de vraies retrouvailles.

"Je viens pour une visite temporaire et je dois retourner par la suite en France'", affirme-t-il dans son message vocal sans préciser la durée de son séjour.

L'avocat de Laura Prioul, la jeune Française qui a déposé plainte contre lui pour viol, a affirmé à l'AFP que le chanteur était "convoqué le 9 avril pour une expertise médicale en référé".

Laura Prioul "risque de perdre un rein" et l'expertise vise à établir "s’il y a un lien entre son état de santé et les faits" reprochés au chanteur, a précisé Me Jean-Marc Descoubes.

Le jeune femme affirme avoir été "agressée physiquement, frappée, violée" par le chanteur qui avait, selon elle, consommé alcool et stupéfiants pendant une soirée.

Mis en examen pour "viol aggravé" et "violences volontaires aggravées" en octobre 2016, Saad Lamjarred conteste ces accusations. Remis en liberté sous contrôle judiciaire, il a dans un premier temps été assigné à résidence avec bracelet électronique et interdiction de sortie du territoire.

Le roi du Maroc Mohamed VI a pris en charge ses frais d'avocat.

Le chanteur avait déjà été mis en cause aux États-Unis dans une affaire de viol présumé datant de 2010, mais les poursuites ont été abandonnées, selon une source proche du dossier.

Né à Rabat, le 7 avril 1985 dans une famille d'artistes, Saad Lemjarred s'est fait connaître en participant à l'émission "Super Star Liban" en 2007.