Está aqui

L’Eco sera provisoirement indexée à l’Euro (Wadagni)

Lundi, 14 octobre 2019

A la sortie de la réunion de la zone Franc, le 11 octobre 2019 à Paris, l’on connaît un peu plus sur les modalités pratiques provisoires de la monnaie Eco. Des 15 pays de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), seuls 8 remplissent les critères de convergence fixés par les Etats membres. Il s’agit des pays de l’Union économique et monétaire Ouest-Africaine comme a eu à le rappeler le ministre béninois des Finances, Romuald Wadagni, par ailleurs président du conseil des ministres de l’UEMOA, qui s’est exprimé à la suite de son homologue français, Bruno le Maire, pour qui c’est aux Etats africains membres de “prendre l’initiative” sur les réformes de la zone Franc.

Dans son propos, l’argentier béninois a précisé que les pays membres ont pris leurs initiatives… “Nous sommes engagés depuis plusieurs années sur un programme de monnaie unique au sein de la CEDEAO. Les pays de l’UEMOA agissant en bloc se sont dits prêts à basculer dans la monnaie unique en 2020”.

Dans cette approche graduelle, les paramètres techniques et, notamment, les questions de taux de change resteraient identiques. Autrement dit, “l’Eco évoluera dans un premier temps sur la base d’un régime de change fixe”, a précisé le ministre.

L’approche graduelle ne remet pas en cause les caractéristiques de l’Eco définies sur un régime de change flexible. “Mais tant que l’ensemble des 15 pays de la CEDEAO ne seront pas tous prêts, ces paramètres techniques ne seront pas applicables”, a encore ajouté le ministre en pesant ses mots et en rappelant à plusieurs reprises que le régime de l’eco est à terme flexible.

Source: ecodafrik