你在这里

Sénégal: le Premier ministre Dionne reconduit, nouveau gouvernement en vue (officiel)

Dakar, 6 sept 2017 (AFP) - Le Premier ministre sénégalais sortant Mahammed Boun Abdallah Dionne a été reconduit dans ses fonctions mercredi et doit former un nouveau gouvernement, près d'un mois et demi après les législatives remportées par la majorité du président Macky Sall.

   Chef de gouvernement depuis juillet 2014, M. Dionne "demeure à son poste", indique le site du gouvernement, citant un décret présidentiel publié mercredi.

   M. Dionne, 57 ans, dont la reconduction était attendue, avait présenté mardi sa démission ainsi que celle de son gouvernement au président Macky Sall, suivant une tradition républicaine bien établie au Sénégal, un des rares pays africains à n'avoir connu aucun coup d'Etat depuis son indépendance en

1960 et qui est souvent vanté comme un modèle de démocratie sur le continent.

   Le scrutin législatif du 30 juillet avait été largement remporté par la majorité présidentielle, dont la liste était dirigée par M. Dionne, un homme longtemps considéré comme un technocrate réservé mais qui a fait preuve de pugnacité pendant la campagne.

   Ces élections ont toutefois été marquées par d'importants problèmes d'organisation et ont été contestée par l'opposition, notamment dans la capitale Dakar.

   Proche du président Macky Sall et ingénieur-économiste de formation, M.

Dionne est passé par le secteur privé (IBM France), la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et par l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI).

   Un nouveau gouvernement doit être formé dans "les prochaines heures ou prochains jours", a rapporté mercredi l'Agence de presse sénégalaise (APS, publique).

   Le président Macky Sall a été élu en 2012 pour sept ans face à Abdoulaye Wade qui était au pouvoir depuis 12 ans.

   Le futur gouvernement devra poursuivre la mise en oeuvre du "Plan Sénégal Emergent", lancé en 2014 pour faire du Sénégal un pays émergent à l'horizon

2035 grâce notamment à un renforcement des infrastructures (transport, eau, électricité).

   La prochaine élection présidentielle aura lieu en février 2019.

   mrb/siu/thm

 

星期四, 7 九月, 2017 - 07:30