Vous êtes ici

Sénégal: La loi sur la baisse des loyers au Sénégal promulguée

DAKAR, 24 jan 2014 (AFP) - Le président sénégalais Macky Sall a promulgué la loi prévoyant des baisses du prix des loyers de 4 à 29% dans le pays, qui devront être effectives à compter du mois de février, a appris l'AFP vendredi de sources officielles.

   Cette loi, destinée à permettre un meilleur accès au logement au Sénégal, a été signée mercredi par le président Sall et par son Premier ministre Mme Aminata Touré, selon un fac-similé publié vendredi par le journal privé Sud Quotidien, une promulgation confirmée à l'AFP par la présidence sénégalaise et des responsables à l'Assemblée nationale.

   A la suite de cette promulgation, "la loi entre en vigueur et les baisses devront être appliquées à partir du mois de février", a indiqué un député membre de la majorité parlementaire.

   Ce texte avait été adopté à l'unanimité par les députés le 15 janvier.

   La loi concerne la "baisse des loyers n'ayant pas été calculés suivant la surface corrigée". Elle fixe une baisse de 29% pour les loyers inférieurs à

150.000 FCFA (229 euros), 14% pour ceux compris entre 150.000 FCFA et 500.000 FCFA (229 et 762 euros), et 4% pour ceux dépassant 500.000 FCFA.

   Selon une étude récente de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), dans Dakar et ses banlieues qui concentrent près de 20% des quelque 13 millions d'habitants du Sénégal, "51,6% des ménages sont des locataires".

   "Le département de Dakar affiche les loyers les plus chers" au Sénégal, et le coût du loyer moyen y a connu "une hausse soutenue" de 2000 à 2009.

   Durant la même période, l'augmentation moyenne du loyer a été de 38,6%, indique cette étude datant de décembre 2012, selon laquelle les locataires souhaitaient "une baisse du loyer de près de 35%".

   Le gouvernement espère que la loi sur la baisse des loyers permettra d'améliorer le pouvoir d'achat des Sénégalais.

   Lors des débats à l'Assemblée nationale la semaine dernière, le ministre du Commerce, de l'Entreprenariat et du Secteur informel, Alioune Sarr, avait évalué à environ 122 milliards de FCFA (près de 186 millions d'euros) le montant des sommes qui seront épargnées grâce aux baisses sur les prix des loyers.

   cs/jeb

Lundi, 27 Janvier, 2014 - 07:30