你在这里

Présidentielle au Bénin: alliance Talon-Ajavon pour contrer Zinsou au second tour

Cotonou, 14 mars 2016 (AFP) - L'homme d'affaires béninois Patrice Talon, arrivé deuxième au premier tour de la présidentielle au Bénin, a annoncé faire alliance avec Sébastien Ajavon, le troisième, pour affronter le Premier Ministre sortant Lionel Zinsou au second tour de la présidentielle.

   MM. Zinsou et Talon sont arrivés en tête du premier tour de la présidentielle du 6 mars, avec respectivement 27,11% et 23,52% des voix, selon les résultats annoncés dimanche par la Cour constitutionnelle. Un second tour doit les départager dimanche prochain.

   M. Ajavon, "l'autre" homme d'affaire-candidat, s'est imposé comme le troisième homme du scrutin en obtenant 22,07% des voix.

   Réagissant aux résultats dimanche soir, M. Talon, qui a qualifié M. Ajavon de "grand homme" et de "grand opérateur économique", a dit "compter sur lui pour la suite".

   "Nous allons gagner ensemble, nous allons reconstruire notre pays ensemble"

a-t-il poursuivi.

   "Quoiqu'il en soit, nous sommes avec M. Patrice (Talon) et d'autres candidats dans la +coalition de rupture+ et nous avons pris l'engagement mutuel de soutenir celui d'entre nous qui sera présent au second tour", avait assuré Sébastien Ajavon à la presse dès samedi soir, sans attendre les résultats officiels.

   Parmi les 33 candidats du premier tour, les principaux adversaires de M.

Zinsou avaient mis en place une "coalition de rupture" et s'étaient promis que celui qui arriverait en tête aurait le soutien des autres pour faire barrage au candidat soutenu par le président sortant, Thomas Boni Yayi, qu ne se représentait pas à l'issue de deux mandats de cinq ans.

   M. Talon a aussi appelé "tous les autres" candidats à le rejoindre, dont notamment l'économiste Abdoulaye Bio Tchané (8,29%) et l'ancien Premier Ministre Pascal Irénée Koupaki (5,6%), tous deux membres de cette coalition, "des amis et des gens compétents".

   M. Zinsou a quant à lui estimé que "dans un premier tour on exprime souvent un jugement sur un bilan" alors qu'au second tour, "deux hommes sont devant leur peuple, leurs compatriotes pour parler cette fois-ci de l'avenir".

   Dans le camp de M. Zinsou, on continue à se dire "confiant et serein" et on affirme notamment compter sur une mobilisation des abstentionnistes pour remporter l'élection.

   Selon la commission électorale, le taux de participation a été de 64,03% au premier tour.

   str-cdc/fra/jhd 

星期一, 14 三月, 2016 - 13:00