你在这里

Niger: l'ex-président Mahamane Ousmane candidat à la présidentielle

Niamey, 28 déc 2015 (AFP) - L'ex-président du Niger Mahamane Ousmane a été investi candidat à la présidentielle du 21 février 2016 par le mouvement Nigérien pour le Renouveau Démocratique (MNRD), a appris l'AFP lundi.

   "Notre bureau politique a investi samedi Mahamane Ousmane candidat à l'élection présidentielle de 2016", a annoncé un communiqué du MNRD à l'issue d'un congrès extraordinaire.

   Mahamane Ousmane, 66 ans, a été le premier président démocratiquement élu du Niger en 1993. Il a été renversé par un coup d'Etat militaire en 1996.

   Depuis deux ans, il dispute la tête de la Convention démocratique et sociale (CDS) qu'il dirige, avec son vice-président, Abdou Labo, l'ex-ministre de l'Agriculture, un proche du régime, investi mi-novembre candidat à la présidentielle par la CDS.

   L'affaire est toujours pendante devant les tribunaux.

   Cette "investiture" par le MNDR "est une initiative heureuse", a commenté Ali Mamane, un de ses proches, sur une télévision locale.

   C'est "une sorte de plan B" pour l'ex-président, estiment les analystes.

   Début novembre, la justice a interdit à Zinder (centre) une réunion des partisans de Mahamane Ousmane qui voulaient l'investir candidat à la présidentielle.

   M. Labo a quitté le gouvernement en août 2014, pour son implication présumée dans l'affaire du trafic de bébés.

   Abdou Labo et une vingtaine d'autres personnes impliquées dans la même affaire ont été remis en liberté provisoire après avoir été incarcérés.

   Hama Amadou, l'ex-président du parlement et candidat à la présidentielle, est écroué depuis plus de six semaines pour son implication dans cette affaire.

   La justice nigérienne doit se prononcer le 11 janvier sur une nouvelle demande de liberté provisoire de M. Amadou.

   Opposant au président Mahamadou Issoufou - qui brigue un second mandat-, Hama Amadou a toujours dénoncé un  "dossier politique" visant à "l'écarter de la présidentielle", alors que le  gouvernement parle d'un "dossier de droit commun".

   Neuf candidats ont été officiellement investis à ce jour pour la présidentielle du 21 février 2016 au Niger.

   bh/eak/jr

星期四, 31 十二月, 2015 - 08:45