Vous êtes ici

En crise, la Guinée équatoriale plafonne les transferts d'argent à l'étranger

Malabo (Guinée équatoriale), 31 juil 2017 (AFP) - Les géants mondiaux du transfert d'argent à l'étranger, Western Union et MoneyGram, ont dû suspendre leurs activités depuis deux semaines en Guinée équatoriale où les autorités ont imposé un plafonnement mensuel des sorties d'argent pour faire face à la crise, a appris lundi l'AFP de sources concordantes.

   "Nous sommes en récession économique et l'argent sort trop. Chaque banque a un montant mensuel pour les envois d'argent, alors quand elle atteint ce montant, elle doit attendre le mois suivant", a expliqué à l'AFP un fonctionnaire du ministère des Finances équato-guinéen, sous couvert d'anonymat.

   Selon un arrêté gouvernemental du 28 juin 2017, chaque particulier peut envoyer jusqu'à un million de francs CFA (environ 1.500 euros) à l'étranger par mois.

   La mesure touche les agences de Western Union et de MoneyGram, qui sont à l'arrêt depuis deux semaines parce qu'elles ont atteint leur plafond de transfert d'argent à l'étranger pour le mois de juillet.

   Petit pays pétrolier d'un million d'habitants, la Guinée équatoriale subit la chute des cours du pétrole depuis 2014.

   sam/ah/st/mda

Jeudi, 3 Août, 2017 - 07:30