You are here

Côte d'Ivoire/mutineries: changement de ministre de la Défense, Hamed Bakayoko nommé

Abidjan, 19 juil 2017 (AFP) - Hamed Bakayoko a été nommé mercredi ministre d'Etat ivoirien de la Défense, a annoncé mercredi le secrétaire général du gouvernement Patrick Achi, en faisant état d'un remaniement surprise, quelques jours après de nouveaux troubles dans l'armée qui ont fait trois morts.

   Proche du président Alassane Ouattara, influent et perçu comme un de ses possibles dauphins, Hamed Bakayoko quitte l'Intérieur pour la Défense. Il remplace Alain-Richard Donwahi, qui était ministre délégué chargé de la Défense, le portefeuille étant alors géré par la présidence. M. Donwahi devient, lui, ministre des Eaux et Forêts.

   Le préfet Sidiki Diakité devient ministre de l'Intérieur. Issa Coulibaly passe lui des Eaux et Forêts à la Fonction publique, un poste stratégique alors que le gouvernement négocie depuis des mois avec les fonctionnaires qui ont fait plusieurs grèves revendiquant notamment des hausses de salaire.

   Trois soldats ont été tués dans la nuit de vendredi à samedi dans des tirs survenus dans un camp militaire de Korhogo, grande ville du nord de la Côte d'Ivoire. 

   Selon une source proche de l'armée ivoirienne, il s'agit d'une réplique des mutineries de janvier et mai qui ont ébranlé le pays. "Ce sont des caporaux de l'armée qui sont à la base de mouvements mais jusque-là on ne connaît pas leurs motivations", avait précisé cette source.

   En janvier puis en mai, d'anciens rebelles intégrés dans l'armée se sont révoltés mais ont fini par obtenir de l'Etat 12 millions de FCFA (18.000

euros) pour chacun des 8400 soldats recensés. Cette crise a considérablement fragilisé l'équipe gouvernementale mais aussi et surtout le président Ouattara, dont la crédibilité a été entamée.

   pgf/ck/mda

Wednesday, 19 July, 2017 - 14:15