Vous êtes ici

Cameroun: embuscade de Boko Haram contre l'armée dans l'Extrême-Nord

Douala, 5 sept 2018 (AFP) - Le groupe jihadiste nigérian Boko Haram a tendu une embuscade à l'armée camerounaise dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun dans la nuit de mardi à mercredi occasionnant des blessés, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

"Il y a eu une attaque qui a causé quelques blessés, et comme pour les autres nous ne pouvons que l'attribuer à Boko Haram", a indiqué à l'AFP une source proche du sous-préfet de Kolofata, ville frontalière avec le Nigeria, le pays de provenance du groupe jihadiste Boko Haram.

De même source, l'"embuscade" a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi, à Malloumri, proche de Kolofata.

Selon l'hebdomadaire régional L'Oeil du Sahel, cinq membres du corps d'élite de l'armée camerounaise, le Bataillon d'intervention rapide (BIR), ont été blessés lors de cette attaque.

La ville de Kolofata et ses environs, frontaliers du Nigeria, ont été ces dernières années des cibles récurrentes des attaques attribuées à Boko Haram. Mais les incursions du groupe jihadiste, autrefois régulières dans la région camerounaise de l'Extrême-Nord proche du Nigeria et du Tchad, ont sensiblement baissé ces derniers mois.

Les attaques attribuées à ce groupe jihadiste ont fait au Cameroun au moins 135 morts civils depuis janvier 2018, selon une estimation du think-thank International Crisis Group (ICG).

str/ah/cc/thm

Mercredi, 5 Septembre, 2018 - 16:15