Vous êtes ici

Côte d'Ivoire: Le Président ivoirien Alassane Ouattara vise une croissance économique de plus de 9% en 2013

 APA, 13 mars 2013 - Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a annoncé mercredi à Abidjan une forte croissance économique qui sera supérieure en 2013 à 9% avec des effets qui seront ressentis par les populations dans les ‘’prochains mois’’. ‘’Le bilan satisfaisant de l’année 2012 est le signe de la volonté du gouvernement de travailler à améliorer les conditions de vie de nos compatriotes’’ s’est félicité M. Ouattara à la clôture du séminaire gouvernemental de deux jours qui a dressé le bilan des actions du gouvernement en 2012 et dégager le programme du travail pour l’année en cours. ‘’(…) Les effets de cette forte croissance supérieur à 9% se feront sentir par nos concitoyens dans les prochains mois’’, a-t-il dit en saluant l’engagement et l’acharnement de son premier ministre Daniel Kablan Duncan pour le travail. Il a dans cette foulée invité le gouvernement a faire un effort particulier en 2013 pour payer la dette intérieur. ‘’C’est une étape importante’’, a insisté le président Ouattara estimant que ‘’2013 doit être l’année de la matérialisation des projets que nous avons identifiés ensemble’’. La Côte d’Ivoire vise une croissance à deux chiffres avant la fin de l’année 2014 et aspire devenir un pays émergeant à l’horizon 2020. ‘’Nous avons une équipe qui gagne (…) Avec vous la Côte d’Ivoire continuera à se porter mieux’’, a-t-il conclut en s’adressant à ses ministres. Une mission conjointe du Fonds Monétaire International (FMI), de la Banque Mondiale (BM) et de la Banque Africaine de Développement (BAD) a entamé mercredi à Abidjan un séminaire portant sur la troisième revue de la politique économique et financière de la Côte d’Ivoire pendant l’année écoulée et sur les ‘’éclairages’’ des perspectives pour l’année en cours, en jugeant ‘’très bons’’ les résultats économiques obtenus par le pays en 2012. Le chef de cette mission, Michel Lazare, a jugé ‘’très bons’’ les résultats économiques obtenus par la Côte d’Ivoire en 2012, ajoutant que ces ‘’résultats sont le signe du bon fonctionnement de la politique mise en place par le gouvernement ivoirien’’, ce qui selon lui permettra la une reprise de la croissance. Il a outre précisé qu’une reprise de la croissance, c’est non seulement un chiffre du PIB (produit intérieur brut), mais surtout des revenus d’emplois, des bénéfices pour la population ivoirienne. ‘’Les bénéfices de cette croissance ne vont pas tarder à être visibles’’, a-t-il annoncé. Le chef de la mission conjointe a par ailleurs indiqué que sa délégation fera le tour sur la revue des aspects financiers, des recettes, du budget et les réformes de financements de la Côte d’Ivoire. Michel Lazare a toutefois souligné que le dynamisme de l’an 2012 devrait se poursuivre et donner également des résultats probants.

Mercredi, 26 Juin, 2013 - 18:45